mardi 16 septembre 2014

Conférence de Thierry Vincent le jeudi 18 septembre 2014 à 18 h au fort de Tourneville au Havre








                                                            Thierry Vincent, le "maître".                                   

Les recherches menées ces dernières années concernant le repliement du patrimoine culturel de la Ville du Havre durant la seconde Guerre Mondiale sont achevées. La découverte des nombreux documents inédits relatifs au transfert des œuvres rares du Musée des Beaux-Arts, de la Bibliothèque publique, des Archives municipales et du Muséum d’histoire naturelle, entre 1939 et 1947, permet maintenant de comprendre les mécanismes qui aboutirent à leur sauvegarde.
Les investigations menées dans les fonds archivistiques, n’ont pu être réalisées que grâce à votre compréhension et au temps que vous m’avez accordé pour ces recherches.
 
Ce travail,fait l’objet d’une présentation publique, le 18 septembre prochain, à partir de 18h, salle Gaston Legoy, Fort de Tourneville, 55 rue du 329e RI, 76620 Le Havre.
 
La conférence est réalisée sous l’égide des Archives municipales du Havre, en partenariat avec le Centre Havrais de Recherche Historique (CHRH) et la Société Havraise d’Etudes Diverses (SHED).
La recherche détaillée, complétée des références bibliographiques et des sources documentaires, fera l’objet d’une publication dans le bulletin du CHRH de 2015.

ps : votre serviteur, JMH, y sera certainement présent.

6 commentaires:

DAN a dit…

Si tu y est j'y serai aussi, alors à bientôt Jean-Michel !

jean-michel Harel a dit…

Ce sera avec plaisir !

DAN a dit…

Alors à demain Jean-Michel

DAN a dit…

Ce fut FOR-MI-DABLE

jean-michel Harel a dit…

Salut Dan. C'était très agréable, comme d'habitude, d'assister à une conférence de Thierry Vincent. Il a été assez surprenant en disant qu'il aimait peu traiter les sujets en rapport avec la guerre. La catastrophe du Niobé dont il avait brillamment parlé ou même l'évocation du général Archinard le ramènent pourtant à la chose militaire.

Le sujet du destin des principales archives havraises pendant la Seconde Guerre mondiale me semble, après coup, assez ardu. Tenir en haleine une salle sur le sort de documents anciens ( dont 90 % des gens se moquent totalement en général!)mérite l'estime.

D'avantage que l'aspect matériel, c'est l'aspect humain qui me touche dans cette aventure. Les personnalités des principaux protagonistes ( Maury, Lebret(?)...), leurs rapports entre eux intriguent. L'aventure du fils Saladin, qui était dans la salle, et a évoqué son père mérite la plus grande attention.

Pour terminer, les conférences de Thierry mériteraient d'être filmées dans leur intégralité.

DAN a dit…

Je suis parfaitement d'accord avec toi au sujet du filmage des conférences de Thierry, quant à dire que tout le monde se fiche des archives perdues il y a au moins deux personnes qui peuvent dirent le contraire, toi et moi !