dimanche 15 avril 2012

Le cirque à Sainte-Adresse Nice-Havrais

Publicités bord de mer de Sainte-Adresse



C'est dans un endroit assez improbable ( au bord de la falaise) qu'un cirque avait élu domicile la semaine dernière dans le sympathique quartier du Nice-Havrais. Une multitude de panneaux publicitaires l'annonçait sur le boulevard de la Mer. De plus en plus de communes, comme Montreuil, par exemple, ont le courage d'interdire les cirques avec animaux.

Le bout du monde à Sainte-Adresse, lieu de promenade très fréquenté, aurait fortement besoin d'un moyen de transports collectifs. Il est inconcevable qu'on ne puisse se rendre en bus en bas du cap de la Hève, fréquenté par des milliers de personnes.

On trouvera sur le blog d'Yllen  un reportage sur ce cirque l'année dernière : cliquez ici

5 commentaires:

DAN a dit…

Il est un fait certain que je n'irais pas voir un cirque où sont exhibé des animaux, surtout des grands fauves, qui, du fait de leur dangerosité, sont obligé d'être enfermés.
Quant au transport collectif pour se rendre dans cet endroit tu évoques là un souvenir auprès de nos aïeux qui empruntaient un tramway pour aller ici, chose complètement inenvisageable de nos jours !

phyll a dit…

on a même eut le droit à un véhicule qui annonçait le spectacle à grands coups de haut-parleur !!!

JMH a dit…

Oui quand on voit le tramway qui allait jusqu'à cet endroit on se dit qu'on n'a pas progressé. Il y a un fort potentiel touristique au Nice-Havrais qui ne demande qu'à être exploité.

Je n'ai pas entendu le haut-parleur du cirque. il était peut-être couvert par le bruit des travaux en ville.

Yllen et Claude a dit…

" LE CIRQUE DU BOUT DU MONDE ".

Bonjour JMH,

Le même que l'an dernier effectivement....Merci pour le lien vers notre blog.

Bonne journée.

Anonyme a dit…

Il faut militer contre cette fausse tradition du cirque. Les animaux dits "sauvages" y sont malheureux hors de leur environnement normal et de leur fonction naturelle.
C'est le même problème avec les courses de taureaux. C'est une pratique d'un autre age : un jeu cruel. Un faux pittoresque.