vendredi 13 avril 2012

La gouttière havraise : une spécialité locale du Havre ?

gouttière havraise


crochet havrais

                                                           Technique de montage
                                                           Photos : droits réservés.

Il a fallu que j'attende 2012 avant de découvrir cette particularité havraise que je ne connaissais pas ! De multiples lectures ne me rappellent aucun article sur le sujet.

Selon un texte provenant d'un organisme public, la gouttière havraise est mise en bas du versant de la toiture, sur une feuille de zinc, et est recouverte par les derniers rangs de tuiles ou d'ardoises. Le collecteur est de forme cylindrique à développement constant ou variable ( mémento technique du bâtiment du centre d'études techniques du bâtiment de Nord-Picardie). On appelle "crochets havrais" les crochets qu'on utilise pour installer les gouttières havraises.

La gouttière havraise permettrait une meilleure évacuation des eaux de pluie. Elle convient donc très bien au climat normand. La gouttière nantaise est parfois utilisée comme synonyme de la gouttière havraise mais elle est légèrement différente de celle-ci. La gouttière havraise demeure aussi assimilée à la gouttière ardennaise.
Il s'agit peut-être de gouttières qui sont apparues de manière totalement séparée dans ces régions ou il peut y avoir une relation entre ces deux territoires. On peut tout-à-fait imaginer un distributeur de l'Est de la France s'étant mis à distribuer et à répandre des gouttières havraises dans cette région fortement marquée par la pluie... Les gouttières havraises installées dans les Ardennes seraient devenues des gouttières ardennaises.
Ou l'inverse. Quant à la gouttière rouennaise elle semble être parfois également assimilée à la gouttière havraise.  On a peut-être affaire alors à une particularité commune à ces deux villes mais ceci reste à confirmer ou à préciser. L'utilisation d'une même forme de gouttière dans les deux plus grandes villes de Seine-Maritime ne manquerait pas d'intérêt.

Il reste d'autres questions en suspens. La gouttière havraise est-elle encore fortement répandue au Havre? D'où tire-t-elle son origine ? Quand est-elle apparue ? S'agit-il d'une tradition locale qui aurait son origine dans une réglementation municipale ou spéciale ?

Les couvreurs ou les bons connaisseurs du Havre auront peut-être des éléments à apporter sur ce sujet assez neuf.

9 commentaires:

J€FF a dit…

Alors gouttière havraise ou pas ? Pas de réponse définitive... ça c'est la tuile.

JMH a dit…

Et tu dis cela un vendredi 13 en plus !

DAN a dit…

Alors là, moi à part les chats je ne savais pas qu'il y avait des gouttières havraises, décidément, on en apprend tous les jours.
Maintenant que tu m'as mis ça en tête je ne vais pas arrêter d'y penser, non mais j'te jure...(rire)

phyll a dit…

je connait cette appellation (de nom seulement) mais hélas, je n'en sais pas plus sur son origine !....
donc, mon comm ne sert à rien !!... :o)
enfin si, je te souhaite le bonjour !!! ;o)

Anonyme a dit…

Pour avoir eu besoin de travaux sur gouttières, j'ai appris que les miennes étaient dites : "nantaises".
Souvenir d'un artisanat de Compagnonnage ?
Otto.

gérard a dit…

Si mes souvenirs sont bons. Pour une construction en limite de terrain, la goutière Havraise permet de ne pas empièter sur ce dit terrain. C'est ce que m'avait subgéré une employée du cadastre dans le département de l'Eure.

JMH a dit…

Merci Gérard pour cette information.

A propos de la place de la gouttière havraise dans certaines régions hors de Normandie, je viens de lire un livre de Henri Vincenot où il explique que les femmes de sa région (vers Dijon) allaient parfois à Paris élever des enfants et lorsqu'elles revenaient dans leur région, ayant gagné beaucoup d'argent, elles faisaient construire des maisons avec des ardoises totalement différentes de ce qui existait dans la région. Il y a donc parfois des raisons de trouver des élements "extérieurs" à une région.

Anonyme a dit…

Nous sommes là en pleine Bourgogne !!!....
Il ne faut surtout pas croire et dire que les nourrices morvandelles revenaient au pays avec "beaucoup d'argent".
Si elles s'exilaient pour donner leur lait aux enfants des "riches", c'est parce que la vie était assez misérable au pays car le Morvan est une très rude et assez déshéritée région.

Anonyme a dit…


Ce type de gouttière est dit "havraise" ou "ardennaise" suivant les régions.
Il existe aussi la "nantaise" dont la gouttière qui repose sur la bande d'égout est constituée par une tôle de zinc pliée à 90° au lié d'être cintrée.
Ces types de gouttières se rencontrent presque exclusivement sur des toitures d'ardoises.