vendredi 28 mai 2010

Retraites : surveiller l'image mutante des seniors


La retraite à 62 ans est annoncée. L'effondrement démographique de la France à l'instar de l'Europe en est une des causes principales mais aucun élu ne tente d'y porter remède.

Il est à craindre que cet âge soit encore repoussé plus loin... Les calculettes étatiques examinent l'âge des départs en retraite, l'âge moyen des décès, la durée des cotisations à verser ainsi que leur montant. Il en sort des résultats impitoyables.

Il faudra suivre de près l'image des vieux, appelés désormais seniors ( seigneurs ?), dans les médias à l'avenir. Pour inciter à travailler jusqu'à cet âge là ( 65, 67 ans demain ), il est à penser que les moyens de communication donneront une nouvelle image à cette classe d'âge.

On aura certainement le septuagénaire, crack dans les systèmes informatiques, qui parvient à pirater des réseaux : un véritable hacker défiant les "petits jeunes " . On aura le "vieux"bourreau des coeurs, menant une vie d'adolescent et devant s'occuper de ses parents centenaires. La mamie ou le papy traditionnels seront peut-être remplacés, dans la représentation des médias, par des créatures liftées ou totalement refaites sur le plan esthètique. Ils auront une apparence de jeunesse. Et il y a tellement de logiciels de retouches d'image qu'une opération ne sera plus forcément nécessaire.

Les problèmes de santé seraient gommés dans ces médias. Ils seraient évoqués mais rapidement soignés. " Pas besoin d'arrêt maladie Monsieur Martin, vous êtes aussi jeune qu'à vingt ans ".

On verrait dans les scénarios des seniors pratiquant un jogging régulier pour aller au travail dans la bonne humeur... Ils pratiqueraient, bien entendu, le métier de leur rêve qu'ils ont toujours voulu faire. C'est certain qu'il y a des seniors très actifs et dotés d'un dynamisme dont certains feraient bien de s'inspirer. Mais la vieillesse n'atteint pas chacun de manière égale. Il y a des personnes usées qui ne se retrouveraient peut-être pas dans une image idyllique et hyperactive des seniors.

Les représentations des médias ne sont pas seulement innocentes et "dans l'air du temps". Elles reflètent souvent une direction à suivre, en l'occurence cela sera peut-être celle du travail à plus de soixante ans.

12 commentaires:

DAN a dit…

Alors là j'approuve ton billet complètement. Il est des métiers où on ne peut tout de même pas demandé au travailleur d'en faire encore plus.
J'ai connu la retraite, ou plutôt les gens qui ont travaillés jusqu'à 65 ans. Leur employeur les "utilisait" à des tâches moins pénibles, comme les formations des jeunes, mais certainement pas à faire le même travail qu'un homme dans la force de l'âge.
Tout ce que j'espère, c'est que l'on en arrive pas au système américain où les vieux même ceux de 80 ans, sont obligés de reprendre une activité, vu que leur pension venaient de ces fameux "fond de pensions" qui ont fait complètement faillite après avoir mis d'ailleurs pas mal d'entreprises de par le monde, sur la "paille" et ainsi créé des chômeurs.
Alors certes une augmentation de la durée de cotisation, (perso j'ai cotisé pendant 43 ans) mais il ne faudrait pas que le système par répartition vole en éclat, sinon on aura des vieux au boulot des jeunes au dodo, bref on marcheraient complètement sur la tête, bien que cela ait déjà commencé !

Anonyme a dit…

Pour décider d'une révision de cette nature, qui remet TOUT en question, il faut carrément opter pour des Etats Généraux dans l'esprit de 1789, en commençant par l'abolition des "privilèges", des corporatismes et de toutes les dérives, du plus riche au plus pauvre : employeurs, cadres, agriculteurs, artisans, employés, ouvriers, fonctionnaires (et pardon si j'en oublie).
Tout à plat. On regarde le gateau et on discute dans le cadre d'une économie libérale équitable (faute de mieux).
Si on ne fait pas ça, ce sera un pansement provisoire sur une jambe de bois.
O.G.

DAN a dit…

Je n'avais pas pensé à cet aspect des choses mais "anonyme" a parfaitement raison et je l'approuve à 100%

phyll a dit…

on passera directement de sa boîte à une autre boîte (la dernière !!)

Anonyme a dit…

Phyll .............évitez le scabreux.
Le sujet le mérite.

phyll a dit…

à anonyme :
je ne cherche pas a faire du scabreux, c'est juste une image !!
mais bon, on ne peut pas plaire à tout le monde !! ,o)

Anonyme a dit…

J'avais bien compris l'image et j'ai même souri.
Mais je dis qu'il s'ouvre en ce moment un débat fort mal barré puisqu'il est pratiquement clos avant de commencer.
Il y a pourtant de fameuses pistes laissées volontairement de côté. Quand on entreprend un pareil chantier il faut TOUT remettre en ligne.
La passivité - donc la résignation - des jeunes générations m'étonne et me semble dangereuse.
Voilà, et il ne faut pas plaisanter là-dessus.

François a dit…

Je trouve toujours étonnant que l' espérance de vie augmente alors le taux de cancer augmente aussi.

C'est un peu comme l'inflation, il n'y en a pas mais les prix augmentent.

Anonyme a dit…

A moins, François................
que le prix des choses ne bouge pas mais que la valeur de notre argent diminue !?....
Quoi qu'il en soit, si la durée de vie augmente, cela ne signifie pas que lorsqu'on atteint 60 ans on ne soit pas fatigué et qu'il n'est pas temps de raccrocher...Si on est sûr d'être arrivé jusque là, rien ne prouve et il n'est pas établi que l'on ira beaucoup plus loin ! A titre individuel, il faut se méfier des statistiques générales.

O.G.

JMH a dit…

Oui les statistiques générales doivent être complétées aussi par l'expérience personnelle. On n'arrête pas de nous dire que le nombre de centenaires explosera mais arriver à 100 ans en très mauvais état n'est pas très réjouissant. On parle de 120 et 140ans dans l'avenir... Il y a une légère part de rêve dans tout cela.

La mort frappe encore à 20 30 40 ans... La retraite c'est bien loin pour beaucoup et de plus en plus un rêve inaccessible pour les jeunes générations.

J'ai bien aimé les témoignages des manifestants à propos de la retraite à 60 ans. Beaucoup disaient qu'ils étaient usés par le travail et qu'à 60 ans il restait encore quelques bonnes années à vivre. Je partage ce sentiment. Quant à ceux qui n'ont jamais travaillé et qui ont un avis sur les retraites, cela fait bien rire.

Anonyme a dit…

Oui, je pense que si tout va à peu près bien....il y a 10 ans de bons.
Au-delà, c'est plus problématique et souvent dramatique.
Cela laisse nos gouvernants et leurs conseillers techniques indifférents. Eux raisonnent différemment...Les mathémathiques et les stats'aveugles sont impitoyables et tant pis pour l'individu, en tant que tel. Leur problème n'est pas d'organiser le bonheur mais de le contingenter.
O.G.
O.G.

J€FF a dit…

Tu m'avais parlé du sujet des Seniors, il y a déjà quelque temps.

Comme tu le dis, un consensus va se former, pour nous faire accepter que l'on peut être très actif dans cette période de notre age.

Mais d'un autre côté, on mettra certainement en avant l'accompagnement de fin de vie.

Encore Bravo pour tes derniers articles JMH