vendredi 19 février 2010

Effectifs - Personnel - Gros Employeurs - Le Havre Région Havraise

Il y a des fondamentaux à connaître lorsqu'on s'intéresse à l'Economie et particulièrement à l'industrie dans la région du Havre : l'effectif des plus grandes structures. Selon l'Insee, au début de l'année 2008, on avait les chiffres suivants :

Renault SAS Construction de véhicules automobiles 4 500
Centre Hospitalier Général du Havre Activités hospitalières 4 000
Commune du Havre Administration publique générale 3 600
Total France Raffinage du pétrole 1 800
Port Autonome du Havre Transports et entreposage 1 500
Aircelle Construction aéronautique et spatiale 1 400
Auchan France Hypermarchés 1 000
Total petrochemicals France Industrie chimique 900
Sidel Fabrication de machines pour le travail du caoutchouc ou des plastiques 800
Dockers de Normandie Manutention portuaire 700
Electricité de France Production et distribution d’électricité 700
Manutention Terminal Nord Manutention portuaire 700
Chevron Oronite SA Industrie chimique 600
Dresser-Rand SA Fabrication de pompes et compresseurs 600
Caisse Primaire Assurance Maladie Activités générales de sécurité sociale 500
Communauté de l’agglomération Havraise Administration publique générale 500
Commune de Gonfreville-l’Orcher Administration publique générale 500
Fouré Lagadec Fabrication de structures métalliques et de parties de structures 500
Soc cliniques Colmoulins François 1er Activités hospitalières 500
Société de prévoyance bancaire Activités financières et d’assurance 500

On remarquera, bien entendu, que certains "poids lourds" du secteur privé connaissent des difficultés.

11 commentaires:

DAN a dit…

Quand je pense au nombre de salarié de l'usine Renault quand j'y suis entré en 1970 = 15 OO0.
A l'époque une seule chaîne de tôlerie employait, à elle seule 100 personnes, et il y avait quatre chaines de tôlerie.
Quand j'ai quitté cette usine en 2003, sur cette même chaine de tôlerie, car il n'y en avait plus qu'une, on employait 8 personnes pour faire le même travail. Cherchez l'erreur !
Quand est-ce que l'on se rendra compte que la source du travail n'a pas augmenté son débit, elle l'a même fortement diminué, et que de l'autre coté les demandes sont encore plus nombreuse qu'à mon époque.
Il y a là une adéquation quasiment impossible à résoudre.
Et que l'on ne vienne pas me parler des nouveaux métiers, il sont donnés au compte goutte après avoir franchi je ne sais combien de barrière pour, finalement, se retrouver en concurrence avec XXX personnes ayant les mêmes aspirations.
Non il y a quelque chose qui marche de travers dans cette société !

JMH a dit…

Salut Dan. c'est bien ce rappel de chiffres de ta part. On a du mal à imaginer aujourd'hui qu'il y ait eu tant de monde.

geo a dit…

Et tu as oublié les Bus Océane qui emploi près de 550 personnes aujourd'hui et ce chiffre devrait augmenter dans les années à venir.

C'est vrai qu'on à du mal à imaginer le monde qu'employait Renault à l'époque. Il faut croire que tous ces emplois ont été recyclés dans d'autres branches...la fameuse reconversion industrielle !

DAN a dit…

@ Geo. Pour avoir connu la décroissance de cette usine, du point de vue des emplois, je peux te dire que la plupart des reconversions se faisaient dans le groupe Renault Lui même.
De plus, les premiers employés dont je faisait parti, était déjà des personnes ayant connu un autre emploi auparavant comme moi qui avait déjà 10 ans de carrière derrière moi quand j'y suis entré.
Donc, nous étions plus proche de la retraite qu'un employé commençant sa vie active dans cette usine. Ces premiers employés avaient aussi un deuxième métier qu'ils exerçaient en même temps que le travail à l'usine. Je veux parler du très grand nombre d'agriculteurs, ou d'éleveurs du pays de Caux (entre-autre),employé dans cette usine, et qui, le moment voulu par eux, ont quitté cette entreprise.
Peu de reconversion dans d'autres industries locales, sauf dans les derniers temps.
Les années 2000, ont vu les mesures de pré-retraite s'amplifier, combiné avec l'emploi de plus en plus fréquent d'intérimaire, ont fait que cette "décroissance" s'est déroulé sans trop de heurt.

Anonyme a dit…

Je suis étonné de voir la commune de Gonfreville-l’Orcher Administration publique générale compter 500 personnes

Pour une ville qui compte moins de 10 000 Habitants
ça fait du 5%

il y a peine 33% d'actif en France, je serai eux, j'embaucherai tout les Actifs de la ville il seraient tranquille.

phyll a dit…

de même que en 1980 le Port Autonome comptait 2004 employés uniquement avec le statut PAH.
aujourd'hui c'est à peu près la moitié, sachant que ce chiffre va encore diminuer d'au moins 40% !!
ces 40% vont "passer" au privé dans les entreprise de manutention qui sont propriétaires de leurs portiques.....tout change...mais est-ce dans le bon sens ??

JMH a dit…

Je viens de parcourir un livre : "la caste des 500"d'Yvan Stefanovitch, qui vient de sortir en librairie. Il évoque les principaux personnages politiques en France et dit que le pouvoir des élus locaux a formidablement augmenté depuis la décentralisation et depuis qu'ils peuvent recruter et employer beaucoup de fonctionnaires territoriaux. C'est valable pour tous les bords politiques...

Anonyme a dit…

Dans cette statistique on compte près de 10.000 employés de services publics.
En principe des emplois stables, ceux-ci.
Eh oui ! JMH, c'est la Droite - avec très souvent l'appui du Centre trainant les pieds, mais finalement obéissant ! - qui vote les Lois à Paris et c'est la Gauche qui les applique dans les Régions !

Anonyme a dit…

Merci pour cette intervention sur la droite légiférante et la gauche appliquante. Il y a eu des périodes pas si anciennes où c'était l'inverse.
Mais surtout, il faut quand même se rappeler que si la droite gouverne l'Etat et la gauche est majoritaire dans les régions, c'est parce que nous, électeurs, l'avons voulu ainsi. Cela ne sert donc à rien de le déplorer. Ou bien il faut remettre en cause la démocratie. Par ailleurs, la loi, c'est à chacun de nous de l'appliquer, pas uniquement aux élus régionaux.
Et si vous voulez mon avis, il y a 2 à 3 fois trop d'élus régionaux, généraux et municipaux en France.

Anonyme a dit…

Je ne déplore rien du tout.
Je constate seulement, tout en observant que la Droite a légiféré, depuis 1945 bien plus lgtemps que la Gche.
Il y a peut-être un peu trop d'élus et des échelons pourraient être supprimés au nom de la simplification et de la rapidité d'action.
Méfions-nous seulement de la tendance à vouloir trop simplifier, ce qui n'empêche pas, aujourd'hui, de légigérer à outrance.

Anonyme a dit…

J'ai deux remarques :

1/ Y a t-il encore une droite et une gauche. Ce sont quasiment les mêmes actions qui sont menées que se soient par des territoires dirigés par la gauche ou par la droite.

2/ Les chiffres cités, très intéressants, n'indiquent pas le nombre d'enseignants, qui toutes catégories confondues (primaire, secondaire, supérieur), dépendent du même employeur. Ajouté aux autres personnels de l'éducation nationale qui sont encore payés par l'Etat. Je pense que ce serait le plus gros employeur ou presque.