jeudi 8 octobre 2009

Caen en 2050

Les rencontres de Caen sont une série de conférences dans lesquelles sera évoqué l'avenir de la ville de Caen. Certains architectes feront part de leur expérience et de leur vision. Jean Nouvel sera présent, par exemple, le mercredi 21 octobre à 17 h 30. Le site internet de ces rencontres en cliquant ici.

Cette initiative est intéressante. Elle s'adresse aux Caennais et Caennaises mais il me semble qu'elle peut attirer aussi ceux qui se sentent concernés par l'évolution de certaines villes en Normandie ( Par exemple, dans une autre cité , je trouve le nouveau projet d'espace Monet, près de la cathédrale de Rouen, très laid ).

Dernièrement, les réflexions sur la ville de Paul Virilio dans son ouvrage "villes paniques" m'ont beaucoup interessé. Sa vision de l'avenir où les villes deviennent des endroits de chaos fait frémir.

"Villes paniques qui signalent, mieux que toutes les théories urbaines sur le chaos, le fait que la plus grande catastrophe du 20 e siècle a été la ville , la métropole contemporaine des désastres du progrès. " ( Villes paniques, p 94, Editions Galilée) Je ne suivrai pas entièrement Virilio dans ses théories mais il faut bien avouer que les villes contiennent parfois un aspect négatif qu'il convient de garder à l'esprit. L'auteur, urbaniste, a connu les bombardements de Nantes pendant la Seconde Guerre mondiale. Cela a forcément marqué son histoire personnelle et ses raisonnements. Ses idées sont à prendre en considération alors que l'idée de ville-monde se développe. Ville-monde, monde-ville, on se rapproche de Caen !


ps : Il est assez amusant de constater qu'un recherche sur Internet à propos des "rencontres de Caen " donnent des résultats assez loin de l'urbanisme !

4 commentaires:

geo a dit…

Qu'en sera t'il de ces grandes idées en 2050. au lieu d'imaginer 2050 il serait tant d'imaginer demain.

Caen espère attirer l'attention médiatique car les grandes projets havrais lui font de l'ombre. Caen accepte mal le Grand Paris, les nouveaux projets havrais et le projet de réunir l'aeroport du Havre à Deauville. D'ailleur c'est la CDAC du Calvados (à Caen) qui a accepté le projet des magasins d'usines à Honfleur, alors que ce genre de projet va totalement à l'encontre des enjeux du Developpement Durable.

JMH a dit…

2050 paraît loin quand on a 20, 40 ou 60 ans actuellement mais le bébé qui naît aujourd'hui n'aura que 41 ans en 2050...

On ne sait pas vraiment à quoi ressemblera le monde dans 40 ans. Je dois dire que j'apprécie cet effort intellectuel des Caennais à envisager l'avenir. Il n'y a peut-être pas assez d'actions à Caen mais c'est louable de réfléchir "collectivement" avant d'agir et de savoir où ils veulent aller.

Je ne sais pas si Caen prend ombrage des réalisations havraises. Pour ma part, les rivalités entre villes de Normandie ne m'intéressent pas. ( A ce propos, j'ai trouvé la photo d'une écharpe de supporters marquée "anti-havrais" avec le sigle du Hac barré !)

Il faut s'intéresser à Caen, il faut s'intéresser à Rouen... Il faut parvenir à estomper les rivalités anciennes.

A propos du village des marques, on est en plein dans un clochemerle de l'estuaire. C'est dommage car des projets de navette touristique maritime, que tu connais, étaient en cours. Cela se fera tôt ou tard mais il faut faire évoluer les mentalités et montrer que des Havrais aiment et estiment Honfleur et Caen.

Le développement durable est mis à toutes les sauces. Le village des marques à Honfleur se voulait d'ailleurs totalement en accord avec le développement durable. Comme je dis, remplacer un champ par un quartier écologique( un écoquartier) on appelle cela du développement durable !

geo a dit…

Pour répondre à ton rpécédent commentaire "Caen en 2050", il y'a en effet une volontée de se projeter vers l'avenir et c'est louable. Ici au Havre certains politiciens (pour ne pas les nommer) se projettent dans l'avenir depuis longtemps, et il n'on pas créer de commission spéciales avec de grands architectes. Les grands architectes sont venu d'eux même.

D'une certaine façon, le maire de Caen est en train de prendre exemple sur Antoine Rufenacht. A de nombreuses reprise il à comparé sa ville aux projets havrais.

geo a dit…

ps: désolé pour les fautes, encore une fois j'ai écrit trop vite sans me relire ;-)