jeudi 5 janvier 2017

Anniversaire des 500 ans du Havre : clin d'oeil à l'histoire de notre cité



Un cercueil à l'église Notre-Dame du Havre ( peut-être dans la première moitié du dix-neuvième siècle). Il faudrait aller voir sur place si on retrouve l'endroit ! Le rapport à la mort était différent.

5 commentaires:

phyll a dit…

oui mais je me voie mal entrant en la cathédrale avec pelle et pioche !!!... :o)

DAN a dit…

Je suis d’accord avec phyll, je ne me vois pas avec pelle et pioche à creuser dans la cathédrale.
Quant à l’endroit, et je pense que ce devait être dans ce que l’on nomme le clocher car le dessin de la croisée correspond exactement à celle côté sud de ce clocher et plusieurs détails dans le dessin le confirme.

jean-michel Harel a dit…

@ Phyll Cela ferait effectivement mauvais effet !

@merci pour tes renseignements précieux qui permettent de localiser cette image

DAN a dit…

CQFD

Jérémy Davoine a dit…

C'est la seule représentation de la voûte du premier niveau de la tour de Notre-Dame. Il n'existe aucune photo, car actuellement la voûte est en très mauvais état, et un faux plafond en bois évite aux personnes de se prendre des pierres (lorsqu'on dans la chambre de l'horloge on voit au sol un énorme trou du côté sud-ouest... montrant l'état de conservation très mauvais de cette voûte !).

Le document est daté début XIXè siècle. Je dirais avant 1822, car aux nombre de cordages il n'y a que trois cloches. Donc entre 1813 et 1822 (1813 premier ajouts de cloches, et 1822 complément pour restaurer le carillon d'avant Révolution).

La Révolution ayant détruite la majorité des chapelles (pas toutes, car au moins 3 furent sauvées), il n'est pas étonnant qu'au début du XIXè siècle la tour servez provisoirement de chapelle ardente et pour les funérailles de basse classes (avant les funérailles étaient hiérarchisés selon les classes, seules les plus hautes avait droit à une messe au maître-autel).