samedi 15 octobre 2016

Une explication sur l'origine historique du quartier des Neiges au Havre

La basilique Sainte-Marie Majeure qui existe encore à Rome

On sait que de nombreuses légendes ont été signalées en ce qui concerne l'origine de l'actuel quartier des Neiges au Havre. On dit que des marins perdus lors d'une tempête auraient vu la Vierge qui aurait ensuite été appelée Notre-Dame des Neiges et aurait donné son nom aux Neiges. 

En 2016, il y a une une explication, peu connue, à proposer pour évoquer la création de ce quartier des Neiges. Je pense que Notre-Dame-des-Neiges est un des vocables avec lesquels on invoque universellement la Vierge. Ce nom vient d'Italie. En fait, un miracle survint à Rome au milieu du quatrième siècle. En 358 ou 366, la Sainte Vierge apparut notamment au pape Libère pour lui demander la construction d'une basilique à l'endroit qui serait désigné par de la neige qui tomberait un 5 août. Finalement, ce jour -là, le matin, le mont Esquilin, à Rome, fut couvert de blancheur par du givre et de la neige. Le pape décida alors de placer sur cette colline un sanctuaire dédié à la "mère de Dieu". C'est l'origine de la basilique Sainte-Marie Majeure qui existe encore à Rome 

Pour information, selon un article de Wikipedia, il y a une trentaine de chapelles, églises ou prieurés dédiés à Notre-Dame des Neiges en France. Le cas des "Neiges" au Havre n'est donc pas isolé ou rare. Nos anciens érudits ne pouvaient pas forcément le savoir. On en trouve même en Inde, en Italie, en Espagne et en Suisse ( pays où la neige est effectivement abondante). On notera aussi que la légende romaine est assez variée et semble comporter des variantes. Les Neiges normandes et l'Italie ont un point commun ! 

2 commentaires:

DAN a dit…

C’est aussi toujours ce que j’ai entendu dire à propos de Notre-Dame des neiges. Mais qu’il y en eut autant de par le monde par contre je ne le savais pas, et le pire c’est que j’ai visité Sainte-Marie Majeur à Rome !

jean-michel Harel a dit…

@Dan J'étais surpris également par le nombre de chapelles .