lundi 25 mai 2015

Ces éléments oubliés de nos vieux quais havrais

Une boule bien visible au-dessus de la borne
Une ressemblance avec les bornes anciennes
Une base polygonale pour les bornes anciennes
Des bornes de forme variées dont la fonction initiale reste à définir

Des bornes qui n'apparaissent pas tout autour du bassin du Commerce

        Des bornes reliées par groupe de trois et séparés par des bollards dont on remarque la couleur noire


      Exemple d'une borne d'avant-guerre qui se trouvait sur le grand Quai ( actuel quai de Southampton, vue de détail) . On ne voit pas sur cet exemple de base polygonale mais elle est peut-être scellée dans le sol. Des bornes de ce type se trouvaient devant le musée-bibliothèque.  
                  
 
                      Deux bornes du bassin du Commerce sont visibles avec une base polygonale ressemblant fortement aux bornes d'avant-guerre.
 
Toutes ces vues représentent le bassin du Commerce au Havre. On reste frappé par une certaine ressemblance entre les photographies actuelles et les vues passées. Le bassin était autrefois entouré de bornes dans sa partie "ouest" comme on le voit. Il faudrait consulter davantage de vues de celui-ci pour savoir si ces plots et ces chaînes l'entouraient dans d'autres secteurs. Cela ne paraît pas être le cas sur le côté nord mais il faudrait disposer de davantage de vues sur le côté sud.

La forme des bornes des deux premières photos semble à peu près identique. Toutefois, la boule qui surmontait les éléments au début du vingtième siècle n'est plus présente au vingt-et-unième siècle. A-t-on installé de nouvelles bornes ? A-t-on seulement supprimé les boules pour les remplacer par des anneaux ? La base des bornes d'autrefois semble polygonale alors qu'on ne l'aperçoit pas sur les bornes actuelles. Deux bornes sont toutefois visibles actuellement avec une base polygonale. Les images anciennes montrent des groupes de trois "plots" reliés par des chaînes. Est-il possible qu'il y ait eu d'autres dispositions ? A-t-on eu affaire après la guerre à une récupération et à un changement de place des bornes qui avaient résisté aux bombardements ( les images les montrent, en effet, intactes après la guerre dans la partie ouest du bassin du Commerce ) pour les déplacer  ? En cette période où les matériaux manquaient cette hypothèse serait à étudier.

La dernière photographie est assez étrange car on trouve des "plots" de forme différente ( largeur...). Pour quelle raison a-t-on conservé ces vestiges ? De quand datent-ils ? Pourquoi ont-ils des dimensions diverses ? Ils semblent davantage récents.

Sans trop s'avancer les bornes qui entouraient le bassin du Commerce autrefois avaient probablement pour but d'empêcher un véhicule de s'approcher trop près de l'eau. La prudence mais peut-être aussi la nécessité de permettre l'accessibilité du pourtour du quai aux piétons et aux activités humaines nécessitait ces bornes. Depuis qu'il n'y a plus d'activité maritime dans le bassin ces bornes semblent bien orphelines. Il conviendrait d'examiner plus profondément les éléments de la deuxième photographie pour déterminer s'ils datent d'une période très ancienne. Leur aspect esthétique et la présence de chaînes mériteraient, au cas où ils sont effectivement vieux (ou marquent une continuité centenaire ), leur maintien dans ce secteur au titre du patrimoine. La mise en valeur des quais des vieux bassins doit s'accompagner de la préservation des éventuelles traces de l'activité portuaire qui donnent un sens à ces quais.

Les avis sont les bienvenus. L'histoire havraise demeure un échange. Il y a une réelle communion et un partage dans un plaisir commun. 


Illustration littéraire de Georges Limbour
"Arrivé le premier, il s'assit sur une chaîne entre deux bornes, au bord du quai. Un long yacht blanc était amarré en face de lui, et d'autres plus loin, à voiles et à vapeur." Le panorama, page 82.
Elément extrait de la promenade littéraire.
 

6 commentaires:

DAN a dit…

Voilà un article qui demanderait à être discuté de visu, avec les documents sous les yeux, car je pense aussi qu’il devait s’agir d’une protection entre l’espace public (les trottoirs) et l’espace de travail (les quais). J’ai bien sûr bien d’autres photographies de quais au Havre, mais là on devrait se voir pour en discuter plus avant car c’est difficile avec un simple commentaire de développer ses arguments.
Alors à bientôt peut être Jean-Michel.

jean-michel Harel a dit…

Salut Dan. Oui ton avis serait très intéressant et même indispensable. Les photos que j'ai vus ne (dé)montrent pas ces bornes dans cette disposition avant-guerre. L'hypothèse personnelle ( à confirmer) serait que les bornes ont été déplacées lors de la reconstruction.

DAN a dit…

Très intéressant et malgré tout vaste sujet, car même s'il s'agit d'un détail, si je puis dire, il n'est pas certain que les changements de ces plots aient suscité l'intérêt lors de la reconstruction, donc il faudra regarder beaucoup de photos avant de se faire une idée plus précise du pourquoi et comment de ces plots après-guerre.
A bientôt Jean-Michel.

phyll a dit…

plus "légèrement", quand j'étais tout gamin, et peut-être pas au même endroit, je me souviens que je faisais de la balançoire sur ces chaînes..... et je n'étais pas le seul !!!

jean-michel Harel a dit…

Salut Phyll ! Voilà un témoignage intéressant. On reconnaît l'habitué des quais !

Anonyme a dit…


D'où la prudente expression havraise (répandue ensuite dans tte la France) : il ne faut pas dépasser les bornes.
Ceci dit : voilà une investigation originale.
On marche tous les jours à côté sans y faire attention.
N'empêche qu'elles en ont vu, des choses.
Otto.