mardi 12 février 2013

Tournage de film Rue Aristide Briand Le Havre


C'est notre Marc-Georges qui va être content !

12 commentaires:

buddy2259 a dit…

Bonjour Jean-Michel,
Pas plus d'info sur ce nouveau tournage Havrais?

jean-michel Harel a dit…

De mémoire cela s'appelle le massacre (ou la mort) des parades je crois.

DAN a dit…

Tiens, Marc il ne m'en a pas parler dimanche dernier, sans doute n'était-il pas au courant.
Voila donc les caméras qui posent à nouveau leur trépieds dans notre cité, décidément le Havre à la grace auprès des cinéastes !

jeanpaul76 a dit…

salut Michel
silence on tourne je ne manquerais pas une ou deux photos en plus c'est mon quartier
bonne soirée

jeanpaul76 a dit…

Oh ! j'ai oublié Jean pardon

jean-michel Harel a dit…

Bonjour à tous. C'est un court-métrage. J'ai l'impression qu'il y a davantage de discrétion autour des lieux de tournage désormais.

GL a dit…

un de plus dans la collection de Marc

jean-michel Harel a dit…

Un magazine évoquait Le Havre et le cinéma cette semaine sans évoquer ou interroger Marc-Georges. Moi cela me dérange. Ce type de revues est souvent " à côté de la plaque".

Marc Georges a dit…

Bonsoir,
J'ai essayé de suivre le tournage, mais cela est principalement de nuit et je veux pas déranger les gens qui bossent. Il est certain que le jour où je vais me remettre à tourner je n'aurais pas autant d'honneurs, si encore on m'accorde les lieux de tournage. De quel magasine parles-tu, c'est le nouvel obs !!! j'y ai déjà participé dans ciné télé obs. Mais je ne suis pas le cinéphile de référence ou le pape du cinéma local (comme lui j'ai démissionné), il y a d'autres personnes qui peuvent s'exprimer. La preuve le livre de références sur les films tournés au Havre vient d'une personne qui ne réside pas au Havre et tout le monde reconnais ce livre comme celui de références (aides financières de la ville, département, pole images, etc...), je n'y ai pas participé car le projet ne me plaisait pas.
J'aurais préféré un travail plus exaustif et plus complet comme celui sur le cinéma de Cherbourg (où j'ai participé). En attendant, sur un travail littéraire où j'ai participé, il y a eu un article dans LE MONDE et je préfère cela quand même car cela aide la revue, comme pour tous les articles sur le film OGROFF dont je ne suis que le cameraman, la vente marche bien, mais on constate qu'au Havre,le DVD n'est disponible que sur commande. Ceux qui blablatent sur le cinéma sont reconnus alors que ceux qui recherchent où travaillent directement sur la mémoire du cinéma, on en parle peu. Mais ce n'est pas grave, car personnellement, je m'y retrouve très bien.
Bonne soirée.
Marc.

jean-michel Harel a dit…

Bonsoir Marc-Georges. Et bien j'espère, au contraire, que tu auras droit aux honneurs quand tu tourneras. Déjà Le Havre-Infos avait bien mis en valeur tes entretiens avec des acteurs. Pour le magazine il s'agit du "nouvel obs" qui n'avait pas un mot à ton sujet. Cela montre leur superficialité... Cinéphile de référence du cinéma au Havre ? Je le pense. Pape du cinéma local ? Cela ferait des jaloux. Marc-Georges (premier) a la popularité de jean-Paul II !

MARC GEORGES a dit…

Bonjour,
On vient de me passer l'article du nouvel obs, dans la généralité cela survol un peu la vie havraise sans vraiment regarder ce que l'on vit et les problèmes qui s'y rattachent (baisse de la population, désert médical, etc...), mais je me suis arrêté sur l'article concernant le Havrais cinéphile : tout d'abord ANTOINE RABASTE, contre lequel je n'ai rien, réside à SETE, alors comme cinéphile havrais, c'est un peu loin, d'autre part on donne le nombre de films tournés au Havre, un rapide compte en donne presque le double, mais chacun compte comme il peut (dans son livre il y a des films non tournés au Havre et passe sur un bon nombre de titres). Premier film tourné au Havre 1929, alors que sont devenus ceux tournés antérieurement par MELIES, LOUIS FEUILLE, etc..... ? C'est un coup de pub pour le livre et la journaliste n'a rien vérifié. Bref une fois de plus c'est n'importe quoi, mais dans le NOUVEL OBS, cela fait sérieux pour la ville qui a co-financée le livre. Bref, il vaut mieux passer sur cet article et tourner la page.
On n'aborde pas les droits qu'il faut payer pour tourner au Havre.
Marc Georges.

jean-michel Harel a dit…

Oui ces magazines "survolent" souvent une ville avec des jugements presque risibles.
C'est important, comme tu le fais, de "remettre les pendules à l'heure"; on n'aime pas trop le paraître au Havre ni les "enchanteurs de passage". Cela ne correspond pas à notre mentalité.

Quelqu'un qui vient me parler de ma ville, de son avenir etc et qui y a mis deux ou trois les pieds dans sa vie ( tels participants à la table ronde du Nouvel Obs par exemple) cela énerve...

Heureusement nous avons "notre Marc-Georges ".