jeudi 29 novembre 2012

Arbre Charme abattu coupé place de l'hôtel de ville du Havre

Copie d'écran d'une vidéo personnelle


                                                                      Photo personnelle


Autre photo en cliquant ici
Arbre abattu


8 commentaires:

jeanpaul76 a dit…

Écoute-je l'avais oublié ce fameux trentenaire merci de réactiver ma mémoire
à ce jour ils n'ont toujours pas retrouvé l'arme je rigoleeeeee

DAN a dit…

depuis la "déconstruction" des pergolas, cette place devient, de plus en plus, bétonnée...

geo a dit…

J'ai toujours trouvé que cet arbre masquait la perspective. C'est toujours malheureux d'abattre un arbre mais en final il y'aura plsu d'arbres replantés que d'arbres abattus.

Je trouve que c'est une bonne idée d'utilsier l'esplanade qui sépare les stations de bus de la station de tram, afin d'y créer des annimations.

Comme dit Dan, la place de l'hôtel de ville est plus "minérale qu'avant". Je pense que l'idée est de véritabelement faire de cette place "l'agora du centre-ville", la Place de la Comédie (en référence à Montpellier) version havraise.

Anonyme a dit…

triste d"abattre des arbres qui apportaient un peu de verdure et de charme a l'hotelde ville !

phyll a dit…

... sauvez un arbre : mangez un castor !!!..... mais là, c'est un castor UMPitoyable !!!!!..... ;o)

JMH a dit…

@Jean-paul heureusement qu'on n'est pas à Marseille !

@Dan Oui très béton. Cela nous ramène plusieurs dizainnes d'années plus tôt.

@Geo je n'avais pas trop remarqué cet arbre mais quand on l'a sous ses fenêtres tous les jours il doit compter. L'idée d'animations sur la place de l'hôtel de ville est bonne. il faudrait rapatrier le village de noel dans ce secteur.

@anonyme ; on aurait peut-être pu effectivement déplacer l'arbre.

@phyll. jean-François passait peut-être sous l'arbre pendant que françois le tronçonnait...

Anonyme a dit…

@geo...j'ai toujours trouvé que cet arbre masquait la perspective...tu ne manque pas d'air pour écrire de tels mots !!!!!!!!!!!!

JMH a dit…

Le Havre la ville du cinéma avec un récent " massacre à la tronçonneuse".