vendredi 12 octobre 2012

Immeuble de la sécurité sociale Le Havre en Normandie


Il a été question récemment de l'avenir de l'imeuble de la sécurité sociale. Il m'a paru intéressant de faire une recherche sur ce bâtiment aux archives municipales.

A cet endroit se trouvaient autrefois des casernes mais au moment de la construction, en 1973, il ne restait plus que des terrains vagues à cet endroit.

Les travaux commencèrent au mois d'août 1973 et se poursuivirent jusqu' à la fin de l'année 1975. Il fallut un peu plus de deux ans pour réaliser cet ensemble. Il s'inscrivait dans le cadre d'une cité administrative où on prévoyait dès 1973 d'inclure un hôtel de police. Trente ans plus tard environ cela fut réalisé  ! On remarquera à l'occasion la tendance à regrouper certaines activités dans le même secteur, une tendance qu'on observe aussi dans le domaine des loisirs ( quartier des Docks...), de l'automobile ( quartier de l'automobile dnas le quartier de l'Eure ), des restaurants (à Saint-François) ....

Les architectes furent, d'après un article de journal, Henry Loisel, Gerard Ernoult, Jean-Marie Renaud et Daniel Rouquette.

La surface du bâtiment était de 20 000 mètres carrés ( dont 12 000 mètres carrés de bureaux,  3 000 mètres carrés de locaux de services et d'archives et 5 000 mètres carrés pour les garages et parkings couverts ).

Deux tours furent construites et on les voit bien sur la photo. Elles avaient 5 et 12 étages. La façade se constituait d'éléments préfabriqués de béton clair et de menuiseries d'aluminium. La tour de 5 étages abritait l'URSSAF. Dans les étages un "système de cloisons mobiles en métal permettra essentiellement de modifier les aménagements".

C'est à partir du deux janvier 1976 que les assurés de la Caisse Primaire d'Assurance maladie purent se présenter dans les nouveaux locaux.

A titre personnel, je ne pense pas que ce bâtiment mérite d'appartenir à un patrimoine à protéger ou à léguer.



10 commentaires:

DAN a dit…

Non en effet car il sera remplacé par un nouveau bâtiment qui sera construit dans ce que fut le "carré Magellan", cet espace à côté de la gare de chemins de fer, donc encore une démolition de prévue, on commence à être habitué !

JMH a dit…

@Salut Dan. Ce bâtiment n'a pas un caractère essentiel.Sa disparition ne serait pas ennuyeuse. Le secteur du Cours de la République est à suivre de près...


DAN a dit…

Tu as raison, mieux démolir (puisque ça le démange) un bâtiment comme ça plutôt qu'un édifice inscrit au patrimoine, mais avec la contagion...

Gédé de Le Havre a dit…

Après la guerre, sur ce terrain, il y avait des baraquements en bois qui abritaient ce que l'on appelait à l'époque un "centre d'apprentissage". Dans l'immeuble actuel, côté 12 étages, il y aussi la Caisse d'allocations familiales. Si la démolition de cet immeuble n'est pas importante pour le commun des havrais, personnellement, y ayant travaillé une trentaine d'année, l'annonce de sa démolition m'a foutu un coup. Et même si le côté sentimental n'est pas important, question budget, l'opération va être lourde...

JMH a dit…

@Gede Merci du renseignement à propos du centre d'apprentissage. A propos de cet immeuble on comprend tout-à-fait que certains aient une relation particulière avec celui-ci.

Anonyme a dit…

Ce bâtiment est sans intérêt?...à démolir sans souci...La municipalité actuelle ne se gène pas les exemples des vestiges de notre patrimoine disparu en sont la preuve !

Anonyme a dit…

Quand vous déménagez, vous démolissez votre maison ? Ou bien vous la vendez ? Ce bâtiment présente-t-il des problèmes techniques qui inciteraient à le démolir ? On construit des bureaux à tour de bars au Havre, alors pourquoi ne pas utiliser ceux qui sont ou seront vacants ?

JMH a dit…

@anonyme

Nous sommes depuis peu d'années dans un système où il "faut faire des travaux pour faire des travaux"... Et c'est annoncé à demi-mots que la ville va continuer à "bouger". Pour ma part, je situe le commencement de ce phénomène avec la destruction du cinéma de Montivilliers qui était très récent( une dizaine d'années).

Anonyme a dit…

A coup sûr ces bâtiments ne méritent pas de figurer au Patrimoine, - à quel titre, d'ailleurs ? - sans pour autant souhaiter leur démolition.
Otto

JMH a dit…

@Otto
En plus, ils ont, sur le plan extérieur, l'air d'avoir bien supporté ces années. Cet immeuble est, sauf erreur, classé immeuble grande hauteur (IGH). Pour information les immeubles à très grande hauteur, plus de deux cent mètres de haut, ( ITGH ) sont en train d'apparaître en île de France.