vendredi 9 mars 2012

Gare Saint-Lazare Le Commerce est ressuscité...



Plus de 80 commerces vont bientôt ouvrir dans la gare Saint-Lazare après plusieurs années de travaux. Les passagers venant de Normandie découvriront une vaste galerie commerciale sur plusieurs niveaux. D'après ce que j'ai vu, le "starbucks café" sera l'enseigne la plus proche des trains venus du Havre. Il remplacera l'ancienne brasserie qui se trouvait autrefois à cette place. Les noms des commerces présents ressemblent à ce qu'on trouve dans l'ensemble des galeries commerciales. Pas très original ! Voire glaçant.

Les gares de Normandie ne semblent pas avoir succombé à cette fièvre commerciale. Elles restent à l'écart de ce mouvement. Il reste tout de même évident que le commerce a besoin de clients pour vivre et que l'époque voit en ce moment les moyens de transport collectifs se développer. Entre un centre commercial isolé ou accessible surtout par la route et un centre commercial au coeur d'un réseaux de transport, le choix est vite fait... L'avenir proche est à la proximité. La mode de vouloir implanter des centres commerciaux n'importe où est derrière nous...
  


4 commentaires:

Gares & Connexions SNCF a dit…

Merci pour votre billet de blog Jean-Michel.

La nouvelle gare St Lazare sera en fête, à l'occasion de la fin des travaux de rénovation.

De nombreuses animations et surprises vous attendent le mercredi 21 mars, de 10h à 16h : venez nombreux !

DAN a dit…

Puisses-tu dire vrai à propos de ces centres commerciaux AFFREUX implantés un peu (beaucoup) partout en France.
Quant à la gare St Lazare, me voila averti de ce que j'y trouverai en m'y rendant !
Bonne fin de semaine Jean-Michel !

JMH a dit…

bravo pour votre réactivité. Ah si je suis dans le secteur le 21 mars, je passe! Date symbolique du Printemps pour commencer: bien vu.

A propos des centres commerciaux isolés ou à l'extérieur des villes, je pense qu'ils ont du souci à se faire. Etant donné le prix du litre d'essence, le manque de pouvoir d'achat, le vieillissement de la population et le développement du commerce par Internet, seuls les meilleurs survivront. L'alimentaire sera leur meilleure planche de salut car, qu'on le veuille ou qu'on ne le veuille pas, les citadins sont forcés de payer pour se nourrir...

Anonyme a dit…

Tiens, Jean-Mi réactive son journal ... parisien !

ED