samedi 17 mars 2012

Du nouveau dans le quartier des Halles à Paris




Le futur quartier des Halles à Paris avec Beaubourg en arrière-plan

Comme le montrent les deux premières photographies, cette boutique parisienne, spécialisée dans la lutte contre les animaux nuisibles, dans le quartier des Halles à Paris, présente dans sa vitrine des animaux capturés vers 1925 ! Assez original. Le quartier est en pleine transformation et rappelle  Le Havre avec la démolition en cours de certains bâtiments, assez récents cependant. Les Halles de Paris forment un secteur totalement manqué sur le plan urbanistique depuis plusieurs décennies. Cela n'est pas non plus sans rappeler un certain secteur du Havre entièrement raté depuis plusieurs dizaines d'années... Chaque ville porte ses douleurs : à Rouen, ils avaient un palais des Congrès dont ils ont heureusement réussi à se débarasser !


Photos personnelles

8 commentaires:

DAN a dit…

Ils auraient mieux fait de conserver les pavillon Baltard.
Pour ces nouvelles halles espérons qu'ils ne refassent pas les mêmes erreurs, et que ce soit convivial !
Quant aux démolitions c'est une maladie contagieuse, mais peut être que le foyer d'infection et de propagation est-il au Havre, va savoir ...?
Bon week-end JM.

JMH a dit…

On détruit nettement moins à Paris qu'au Havre et on n'a pas l'impression que Paris soit en perpétuel travaux. La ville a tendance au contraire à se complaire dans une ambiance "années 50" à la Doisneau. Le nombre de petits commerces y est impressionnant et les immeubles restent souvent dans leur jus d'il y a 50 ou 100 ans. Paris tombe parfois dans la caricature avec Montmartre et la place du Tertre. Quant au Havre, il ne faut pas non plus que la ville tombe dans une caricature de "fausse modernité" qui ne serait qu'un nivellement sans saveur...

Anonyme a dit…

Entièrement d'accord avec le commentaire de Jean-Mi qui résume très bien les situations de chaque ville ...: j'aurais écrit la même chose ! Et c'est un ex-havrais néo-parigot qui le confirme !

ED

JMH a dit…

je suis passé à Brançion ce matin...

geo a dit…

A propos, voici de nouvelles vues du projet Niemeyer:
http://www.skyscrapercity.com/showpost.php?p=89683672&postcount=3140

Il y'a quelques modifications par rapport aux prmeiers visuels (+ de verdure, l'ajout de petits pavés au sol...)

Ca reste tout de même un monument emblématique de l'architetcure du XXeme siècle qui ne demande qu'à revivre.
Les Halles de Paris n'ont jamais marqué l'architecture du XXeme siècle. C'était tout simplement de l'architetcure "fonctionnelle" adaptée à une époque révolue.

JMH a dit…

Pour le bâtiment de Niemeyer, il faudrait voir si on pourrait le déconstruire et le vendre aux brésiliens pour qu'ils le mettent à Brazilia...

Je comparerais Paris et Le Havre à la Chine et à la France en matière de constructions. Un million d'habitants en moins en France se verrait très vite; en Chine cela ne se verrait presque pas... C'est un peu pareil avec les démolitions. Un monument en moins à Paris se voit à peine tandis que cela a des répercussions bien plus graves au Havre. Comme dit Dan, on aura bientôt davantage de photographies d'anciens monuments à montrer au Havre que de monuments existants.

GEO a dit…

Salut Jean Michel.

On détruit moins au Havre qu'à Paris ? Pas si sur !!! Tout un ensemble XIXeme de l'ancien magasin SAMARITAINE (rue de Rivoli), va bientôt être détruit pour laisser la place à un projet immobilier nouveau.

Je te conseil également le livre PARIS DETRUIT (en vente à la libraire Dombre). C'est édifiant le nombre de chef d'oeuvre qui ont été détruits à Paris.

Concernant les Halles Centrales de Paris, je suis d'accord avec toi...Ca n'a jamais fonctionné.

Ce n'est pas sans rappeler le Forum Niemeyer, également en travaux...pour les mêmes raisons qu'à Paris.
Dans les deux cas, j'ai hâte de voir le résultat de la métamorphose.


Si on remonte un peu plus dans le temps, les travaux d'Haussmann furent un véritable massacre pour la patrimoine parisien. Un table rase proportionnellement comparable aux bombardements de 1944 au Havre.

Les parisiens destestaient l'architecture Haussmanienne. Les immeubles du boulevard de l'Opéra était qualifié, je cite de "Vulgaires casernes" sans âmes. (Cit: Atlas du Paris Haussmanien).

Les goûts architecturaux évoluent avec le temps. Perret était fortement critiqué il y'a encore 15/20 ans. Aujourd'hui les avis sont beaucoup plus concentuels, et les gens n'hésite plus à dire que c'est "beau".
Je pari qu'il en sera de même pour les Volcans de Niemeyer...l'avenir nous le dira.

En France, on considère le patrimoine à partir du moment ou il est ancien...c'est beaucoup moins le cas dans les autres pays...


Geo : je mets tes commentaires ainsi car ils apparaisseent sur ma messagerie mais pas sur le blog

JMH a dit…

Paris serait certainement une ville différente sans l'architecture Haussmann. Ce serait d'ailleurs intéressant de voir comment serait Paris sans Haussmann aujourd'hui. De très vieilles maisons, des petites rues qui serpentent et chaleureuses...



L'administration avait pris la précaution de prendre des photographies de ce qui allait être détruit. Il y avait une exposition, que je regrette de ne pas avoir vu, sur ce sujet, il y a peu d'années.

Il y a des gens qui aiment bien le bâtiment Volcan au Havre et dans le monde. J'aimerais savoir combien de fois Niemeyer est venu au Havre pendant ses travaux et combien de temps il est resté.

Je trouve peu admissible qu'il soit le seul, l'unique citoyen d'honneur de la villle du Havre. Ou il n'en faut aucun ( ce qui est mon avis et a duré pendant plus de soixante ans) ou il faut désormais y placer de nombreux noms qui se sont illustrés pour la ville.