mardi 13 septembre 2011

Port Vauban Port Normand Le Havre









 Port Vauban est un chantier qui a lieu en ce moment au Havre. Plusieurs centaines d'anneaux destinés à accueillir des navires de plaisance seront installés dans le bassin Vauban dans le centre-ville.

De manière frappante, on assiste à une explosion du nombre de bateaux de plaisance en France. De 30 000 en 1966 à 789 000 en 2007. Tout est d'ailleurs fait pour étendre cette "activité économique de loisir" où les sociétés françaises figurent parmi les meilleures au monde : aucune obligation d'avoir un permis pour conduire un voilier, multiplication du nombre de ports...

Il y aurait un paralèlle à faire avec la voiture individuelle dont le nombre a connu une croissance fulgurante au fil des années avant que les autorités commencent à se plaindre de cette multiplication de véhicules ! La comparaison entre le stationnement plaisancier et le stationnement automobile ne manque d'ailleurs pas de sel.dans la mesure où nombre de  bateaux de plaisance sortent assez peu dans une année. Il existe des systèmes de vélopartage ( Velib à Paris) et d'autopartage; il faudrait penser à inventer des "vélipartages". En ce temps de crise, on reste tout de même surpris du nombre de demandes d'anneaux pour des bateaux de plaisance qui ne trouvent pas de place sur les côtes. Envie générale de prendre le large ?















12 commentaires:

DAN a dit…

Moins il y a de travail, plus il y a de bateaux de plaisance, cherchez l'erreur...!

JMH a dit…

oui il y a un décalage de moins en moins compréhensible. Avoir un bateau de plaisance a un coût non négligeable ( achat, entretien, location de l'anneau...). Si on ajoute à cela que les utilisateurs de ces bateaux ( souvent venus de loin ) devront se déplacer et payer le transport entre leur domicile et Le Havre, cela revient cher pour quelques jours de navigation dans l'année. S'il y autant de demandes c'est que certains peuvent se le permettre.

LGV a dit…

La classe sans soucis d'argent s'affiche de plus en plus quand les petites gens souffrent plus. Ont-ils oublié que nous sommes capables de couper les têtes de ceux qui nous oppressent ???

Anonyme a dit…

Couper une tête humaine, c'est puni par la loi et contraire à ce que propose le Christ.

phyll a dit…

quoiqu'il en soit, ce sera sympa de voir ces bateaux dans ce bassin !

Anonyme a dit…

Je suis bien d'accord avec vous, Phyll.
Si on pouvait aussi redonner vie aux bassins du Commerce et du Roy, ce serait aussi très bien. Mais c'est mal parti, avec le pont quasi fixe qu'ils ont mis quai Lamblardie ...
Antoine

JMH a dit…

Oui la vie des bassins, en harmonie avec leur environnement et leurs habitants, est essentielle. La présence de ces bateaux de plaisance peut être un excellent atout si l'ensemble de la population y est associée. C'était bien l'époque où on pouvait accéder sur les pontons sans avoir à franchir un portail. La plaisance reste encore un milieu à faire connaître.

A propos de ces voiliers, cela va encore souligner le caractère insulaire des Docks. Le centre commercial sera entouré d'un bassin avec des bateaux. Sans la venue de magasins d'usines et sans la future tour Odyssey 21, il naviguera en solitaire.

Au sujet des bassins, en général, il y aurait un travail de mise en valeur de grande envergure à exécuter. Il faudrait faire tomber des tabous. Par exemple, le pont du bassin du commerce est certes esthétique mais tout-à-fait inadapté. Il ne relie pas il sépare...

DAN a dit…

C'est vrai que maintenant qu'il n'y a plus, et sans doute plus jamais, de bateau dans ce bassin, on peut se poser la question de savoir s'il ne faudrait pas mieux mettre un pont à niveau de la chaussée pour traverser ce bassin, mais, d'un autre côté, la vue légèrement en hauteur que l'on a de cette passerelle, est des plus agréable, reste qu'il faut un peu grimper pour traverser cette passerelle, surtout pour les personnes ayant de l'âge ! Alors voila une question qui pose problème tout de même !

Anonyme a dit…

Il est esthétique. Et en plus, il permet le seul reste de vie du bassin : l'école de voile.
Derrière ces questions sur ce pont ou sur l'isolement des docks Vauban derrière des bateaux, se profile celle de savoir ce que l'on veut faire : gommer le caractère portuaire de la ville, ou bien l'assumer et le conserver, malgré l'éloignement continu des activités de marine marchande.
Antoine.

JMH a dit…

L'esthétique du pont est magnifique. Peut-on trouver un système qui permettrait un transport, sans pente abrupte, d'une rive à l'autre sans gêner l'école de voile ?

Anonyme a dit…

Traverser à la nage, ou bien faire le tour !

DAN a dit…

Du fait qu'il y a la possibilité de contourner le bassin, je pense qu'on peut conserver cette passerelle. Il n'en aurait pas été de même si le passage obligé était cette dite passerelle.
ET puis je suis d'accord avec Antoine, il faut préserver le plus possible le caractère portuaire de notre ville tout en dédiant ses installations au tourisme ou autre activité de loisirs sans rapport avec l'activité commerciale portuaire !