lundi 7 février 2011

La gratuité havraise : la petite révolution

                                                Un anneau gratuit à Port-Vauban (photo JMH)

Le premier septembre 1996 se terminait la gratuité de l'inscription aux bibliothèques municipales du Havre. Le premier septembre 2009, l'inscription était à nouveau gratuite dans toutes les bibliothèques municipales havraises. Une campagne d'affichage insistait sur ce changement qui constitue, en fait, un retour à la situation antérieure. Ce mouvement vers la gratuité emprunte aussi d'autres chemins. 

Parmi les premiers "gestes de gratuité" on notait des sacs offerts aux possesseurs de chiens afin que leurs animaux ne salissent plus les rues.On se souvient aussi que les sanisettes ( toilettes publiques automatisées) ne s'ouvraient qu'en déposant une pièce de monnaie. Depuis 2009, les nouveaux sanitaires sont devenus gratuits. Il s'agissait d'une décision de bon sens dans la mesure où tout le monde n'a pas la pièce de monnaie adéquate avec soi... Un pas supplémentaire fut franchi avec la mise en place du système de bicyclettes vel'h. La Ville prête désormais gratuitement les bicyclettes pour une durée de quelques mois et assure même les réparations lourdes de celles-ci tant qu'elles ont un usage adapté. Ce système montre une grande "générosité". Une nouvelle étape survient avec le cadeau d'un anneau d'un bateau de plaisance à vie dans le port-Vauban à un "chanceux" qui a participé à un concours et que le hasard a récompensé. Bref, la gratuité tend à être mise en valeur et à revêtir de nouvelles formes. Il s'agit de transformations assez récentes qui marquent une véritable rupture. Seul le stationnement automobile semble aller dans le sens inverse avec la disparition, en 2008, de la gratuité accordée pendant tout le mois d'aout. On observe, toutefois, dans ce domaine, qu'aucune extension du stationnement payant n'est désormais annoncée, aucun passage de rues gratuites à des rues équipées d'horodateurs. 

Pourquoi voit-on apparaître cette gratuité ?  Désir peut-être de suivre les exemples d'autres villes. Ainsi Paris a rendu gratuites les sanisettes un peu avant Le Havre. Envie d'obtenir le succès de certaines opérations ? La gratuité produit un " effet d'aubaine " bien connu dans les institutions culturelles où un public avisé, pas forcément démuni financièrement, fréquente les musées nationaux Français ouverts gratuitement  tous les premiers dimanches du mois ( le premier samedi du mois au Havre). Il y a aussi certaines conceptions nouvelles qui n'opposent plus désormais de manière systématique la gratuité au système payant mais les combinent. Ce processus, certes mineur, observable dans la vie havraise, mérite qu'on s'y intéresse.  


8 commentaires:

phyll a dit…

l'accès aux bureaux de vote est également gratuit, pourtant la fréquentation n'est pas au top !!.......

J€FF a dit…

Je suis pris de court, j'allais dire la même chose que Phyll.
Pour ma part, LHP reste encore gratuit pour cette année...

JMH a dit…

Les chaines de télévision commencèrent gratuitement puis devinrent parfois payantes ( canal plus)... La presse commença de manière payante et devient parfois gratuite... Quant aux radios, elles ont jusque là étaient gratuites mais envisagent le moyen de devenir payantes (écouter une ancienne émission serait payant par exemple)...

DAN a dit…

La gratuité devrait être "obligatoire" dès que nous utilisons un matériel, un bien, ou un service payés par nos impôts.
Mais non, il faut payer toujours payer, voir les exemples avec les autoroutes, mais ce n'est qu'un exemple parmi des centaines !

JMH a dit…

Effectivement, les impôts sont là aussi pour payer des services.

phyll a dit…

ps: bien vu la photo !!! ;o)

JPS a dit…

Tout est gratuit !!
tant mieux, j'ai pas un rond!!!

JMH a dit…

Oui il suffit de peu pour agrémenter une photo. C'est "il" qui est bien placé pour le dire.

JPS : on va demander un anneau gratuit pour toi dans le port-Vauban.