lundi 31 janvier 2011

Adieu les Pergolas - Le Havre

Photos retirées sur simple demande.

11 commentaires:

DAN a dit…

Massacre à la tronçonneuse épisode 3 saison 1
Ne manquez pas la suite va y'avoir du suspens...

buddy2259 a dit…

Attendons donc la suite puisque suspens il y aura !!!

pere cantoche a dit…

Quel dommage ! J'aimais beaucoup ces pergolas qui s'intégraient merveilleusement au paysage municipal et jardinier... Y reste encore une quelques coupes de Champagne sur mon blog qui fête aujourd'hui son cent millième visiteur. On est là quelques potavrais à lever nos coupes pour fêter l'événement et, plus on est de fous... etc, etc

Claude a dit…

"Démontage"....!! qu'ils appellent çà...moi j'y vois plutôt du "dépecage"...!!

DAN a dit…

@ Claude
C'est comme la "déconstruction", y'a des mots comme ça qui ne disent pas ce qui ce cache derrière...

phyll a dit…

grand dommage !!!..... c'était quand même plus beau que les "blocs parkings" des docks !!!
certains choix m'échappent !!!......

Anonyme a dit…

Dommage, ces pergolas habillaient bien et humanisaient cette immense place.
Il est compréhensible qu'elles n' avaient qu'un durée limitée dans le temps. Un décor plus qu'une oeuvre.
Esperons qu'elles seront remplacées avantageusement.

JPS a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
J€FF a dit…

On pourra faire de belles photos avec le Tramway

Anonyme a dit…

Vos commentaires sont très intéressants. Sans prendre parti, je tiens juste à ajouter, que lors de leur installation, ces pergolas ont rencontré autant d'hostilité, qu'aujourd'hui pour leur démolition. Dommage, à l'époque les blocs, forums ou autres moyens de communication, n'existaient pas pour entendre la voie de la rue tous les commentaires négatifs qui parlaient de "cages à lapins" ou "cages à écureuils". Aujourd'hui, curieusement, tout le monde semble triste de les voir partir mais est-ce vraiment parce qu'elles sont belles ou est-ce parce qu'on s'est habitué à leur présence avec le temps ?

JMH a dit…

Je suis plutôt content de les voir partir. Une impression qu'on est en train de couper les cheveux de la place de l'hôtel de ville !