jeudi 20 janvier 2011

Le Havre début 2011

C'est un peu l'image de la ville du Havre en ce début d'année 2011: une ville en travaux. J'avais entendu des spécialistes de l'urbanisme dire sur une radio française que la  ville américaine se caractérisait par des travaux permanents : un building en remplace un autre, les équipements changent sans arrêt de place ou de forme. L'habitant s'habitue alors à être dans un monde instable : tout change autour de lui.

Beaucoup de communes vivent actuellement un tel phénomène. On pourrait citer Marseille notamment où les travaux concernent le stade et le tramway. 273 millions d'euros pour la rénovation du stade Vélodrome et 82 millions d'euro pour une une extension de tramway.

Photo non retouchée.

7 commentaires:

Geo a dit…

Le Havre avait surtout besoin de rattraper son retard accumulé depuis 30 ans !

Le Havre est actuellement en perpétuel mouvement. soyons content, il y'a quelques années en arrière, Le Havre était en perpétuelle décrépitude.

2011 sera l'année phare des travaux. En plus de tout celà, les travaux de l'entrée de ville vont débuter au printemps prochain.

JPS a dit…

La ville américaine!!!mais où y vont chercher des conneries pareilles??
Geo, t'es rien qu'un méchant qui doit pas voter à gauche, jusqu'alors on ne vivait quand même pas sur un tas d'fumier..la meilleure idée c'est ce tramway et ses voies dédiées..Je love le tram...et je vais composer une chanson d'abord...

JMH a dit…

Il faut regarder les choses sur le long terme sur le plan politique. Je pense que l'immobilisme communiste était en partie dû à l'absence d'aide au niveau français. N'oublions pas que c'était aussi l'époque de la guerre froide entre l'est et l'ouest. Cela a une grande importance.

La réussite de ces deux dernières décennies s'explique particulièrement par un soutien financier puissant obtenu auprès des autorités centrales françaises et des autorités européennes ainsi que des grandes entreprises.

Pour donner un exemple, c'est - sauf erreur - le plan espoir banlieue qui finance une partie du tramway havrais en ce qui concerne les subventions versées par l'Etat. Le tramway est considéré comme un moyen de transport favorisant les relations entre la ville haute et la ville basse.

Il est certain qu'une municipalité, quelle qu'elle soit, qui n'aurait pas les faveurs ou des autorités possédant des financements n'arriverait pas à réaliser de nombreux travaux. On note des exceptions comme Gonfreville-l'Orcher qui a longtemps bénéficié des avantages de taxes professionnelles exceptionnelles.

ps : il faudrait approfondir la réflexion sur la période communiste en lisant ( ce que je n'ai pas encore fait ) la thèse de Mme Hervieu sur le sujet.

JMH a dit…

Je pense aussi que l'isolement du pouvoir communiste municipal vis-à-vis de l'Etat se doublait également d'un isolement communiste ( même si ce parti était dominant ) par rapport à certains de ses alliés de gauche conduisant finalement à l'empêchement de mener à bien certains projets : le centre commercial Coty ( que connaît bien Geo!)en est une belle illustration .

buddy2259 a dit…

Vivement 2012 avec la mise en service de ce moyen de transport performant qu'est le tramway...!! et merci pour cet intéressant débat !

phyll a dit…

...ce n'est pas "gravats" ce point !... ,o)

geo a dit…

@JPS:

Je vote pour le bon sens et du point de vue municipal, le bord politique n'à selon moi aucune importance.
Les gens qui confodent la politique locale avec la politique pour le moins discutable du gouvernement actuel, n'ont rien compris.

N'étant pas havrais d'origine je me souviens bien des impressions que me donnait Le Havre lorsque je venais voir ma famille dans les années 90. C'était vraiment une ville repliée sur elle même, presque coupable d'avoir été détruite pendant la guerre. Il y'avait un véritable "malaise". Les havrais critiquaient excessivement leur ville et lui reprochait de ne pas posséder tous les équipements dignes d'une grande métropôle qu'elle devait être. Aujourd'hui, il reste encore du travail à faire notamment sur le plan économique. Il faut juste être conscient de la réalitée des choses au positif comme au négatif. C'est comme celà que nous parviendront à avancer.

N'oublions pas que les réalations politiques de nos élus bénéficient directement aux havrais. Cela se traduit par des travaux en tous genres que nous connaissons depuis 10 ans.