lundi 1 mars 2010

Produit Intérieur Brut de la Normandie



L'office européen de la statistique Eurostat vient de publier une étude sur les régions les plus riches d'Europe. L'île de France est la seule région, en France, à appartenir aux secteurs les plus fortunés en Europe. Au premier rang, on trouve Londres, le Grand Duché du Luxembourg, Bruxelles, Hambourg...

Qu'en est-il de la Normandie ? La (haute)-Normandie a 48 991 millions d'euros de Produit Intèrieur Brut et la (basse)-Normandie 35 385 millions d'euros soit un total de 84376 millions d'euros. Une Normandie réunifiée se retrouverait à un niveau à peu près équivalent à celui de la Bretagne ( 81 226 millions d'euros et 26 000 euros par habitant en Bretagne).

Selon Eurostat, il y a un PIB de 27 000 euros par habitant en (haute)-Normandie et 24200 euros par habitant en (basse)-Normandie. La moyenne française est de 29 700 euros mais elle est peu significative. En effet, on remarque une très grande différence entre le PIB par habitant de la région parisienne (46 200 euros par habitant) et le reste des régions.

Analyse personnelle : la région parisienne concentre l'essentiel des richesses. Elle a un PIB de 537 451 millions d'euros. Le reste des régions est très à la traîne. Rhône-Alpes, la région la moins distancée de la région parisienne n'a qu'un PIB de 182 561 millions d'euros et un PIB par habitant de 30 000 euros. Les politiques actuelles d'aménagement du territoire, décidées de Paris, risquent de voir le fossé continuer à se creuser. Le mouvement de recentralisation en cours va dans le mauvais sens. Un mouvement de rééquilibrage serait nécessaire. La réunification de la Normandie constituerait un premier pas vers un PIB plus important en volume.

Les statistiques datent de 2007 ( l'Insee en a publié de plus récentes mais l'étude est européenne) : étude complète ici.


ps : on s'étonne que la (haute)-Normandie et la (basse)-Normandie soient regroupées par Eurostat dans une section plus générale intitulée " section du bassin parisien " en compagnie de la Picardie, du Centre, de la Champagne-Ardenne et de la Bourgogne... Ce regroupement semble assez artificiel.
ps : le PIB par habitant de la (haute)-Normandie est un peu gonflé par l'affectation d'une part de la taxe pétrolière aux raffineries de la région.


Article dédié à Guillaume et Olivier.

7 commentaires:

DAN a dit…

Alors là, excuse moi, mais j'ai oublié ma bouée et dans ce milieu là je ne sais pas nager !

JMH a dit…

Alors, pour faire simple, je dirai que Paris a une bouée décorée avec des diamants et que les autres régions tentent de surnager quand elles ne coulent pas !

phyll a dit…

autrement dit, nous avons des bouées "Perret" !!!classées "UNESCO" mais à la flottabilité improbable !! :o(

Anonyme a dit…

On sait bien pourquoi la majorité des fortunes et des grands sièges sociaux comme de Gouvernement se situent à Paris. Paris Capitale.
Et nous ne sommes pas à la veille de changer cela. Reconnaissons que c'est plutôt naturel ?
Nous savons bien que nous dépendons à 80% de 4 ou 5.000 notables : intellectuels, politiques ou industriels gravitant dans les cercles parisiens.
Je pense que la richesse parisienne est très-très inégalement répartie, ce qui signifie que le parisien ou banlieusard moyen, nos semblables, n'ont pas un niveau de vie supérieur au provincial.
Ce qui voudrait dire que la production ou la "productivité" ne profitent pas à tout le monde.
Franchement, je ne suis pas inquiet pour les Régions. Je trouve qu'elles sont très bien administrées et qu'elles oeuvrent efficacement pour le bien matériel commun. Ce qui n'empêche pas de militer pour l'amélioration de leur pouvoir de décision, comme de militer, aussi, contre l'Etat central et centralisateur qui ne redistribue pas honnêtement ce qu'il prélève. C'est là qu'il faut contester.
Pas de sinistrose ! Pas d'états d'ame ! Pas de complexes. Gardons les yeux ouverts.

hatedaniel1946@yahoo.fr a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
DAN a dit…

@ JMH Là c'est plus simple dit comme ça ;-)

Anonyme a dit…

A vrai dire, on se moque totalement d'un PIB en volume d'une région administrativement découpée. Réunie ou non, cela n'a aucun intérêt de comparer le PIB de la Normandie avec celui de l'IDF, de la Bretagne ou du Schleswig Holstein.
Seul compte le PIB par habitant. Et la répartition de la richesse.
A ce sujet, ce ne sont pas les 5000 grands décideurs de France basés à Paris qui font que le PIB par habitant y est plus élevé qu'ailleurs. C'est surtout que le % de postes de cadres dans l'ensemble des emplois est beaucoup plus important en région parisienne que dans le reste de la France.
Enfin, je trouve assez normal que l'on tienne compte des raffineries de Normandie, puisque leur présence fait que de la valeur ajoutée est produite en Normandie par des gens qui y habitent.
Jeph