lundi 14 septembre 2009

Far-West en Normandie




La déferlante country était présente dans le quartier du Perrey ce week-end au Havre. Ces photos ont été prises sous le ciel nuageux du matin. Il y avait un vide-greniers organisé en même temps. Il ne s'agit que d'un aperçu et on trouvera de nombreux clichés chez Phyll ou Yllen. L'association des artisans et commerçants du Perrey avait préparé ce rendez-vous. C'est si bon un quartier qui vit ! Ces animations montrent qu'il y a un attrait pour la convivialité, la danse, les habits originaux que la country parvient à représenter actuellement.

8 commentaires:

Laurent a dit…

JMH... tu es partout là où ça bouge ! et au Perrey, justement, ça bougeait bien !

DAN a dit…

Phyll s'est donné un mal fou pour cette fête. J'ai pu constater aussi que des visiteurs ne connaissaient pas, ou mal ce quartier. Ce fut une vraie réussite !

phyll a dit…

merci Jean Michel pour ce clin d'oeil !!! de 5h00 à 20h00, la journée fût longue et fatiguante, mais nous sommes récompensés par la venue du public et la satisfaction des exposants !!
rendez-vous l'année prochaine !!!

Anonyme a dit…

C'est très curieux cette vague du country en France.
Où sont donc les racines pour nos compatriotes accro ?

Anonyme a dit…

C'est parce que c'est difficile de mettre une contravention sur un chariot ! En plus ,ce véhicule ne consomme pas d'essence.

Anonyme a dit…

...........et il respecte les limitations de vitesse, sans toutefois, pouvoir éviter les tests d'alcoolémie.
Mais encore ? pour en revenir aux choses sérieuses.

JMH a dit…

Comme il est dit dans le message, la danse, la convivialité, les costumes originaux ont un attrait. Il y a, au départ, quelques passionnés qui entraînent autour d'eux un nombre plus important de personnes. On ne peut pas dire que ce sont les médias qui ont joué un rôle dans cette expansion.

Périodiquement, des mouvements de cette ampleur apparaissent. La salsa voire la danse irlandaise était très à la mode trois ou quatre ans auparavant. Aujourd'hui, c'est la country. D'ailleurs, sur la plage du Havre, les cours de danse country ont fait leur apparition ( il y avait déjà des danses salsa ).

Les Etats-Unis continuent de faire rêver. Le mythe du cow-boy est très vivant là-bas et les musiciens country ont le statut de star dans ce pays.

Il y a une référence au passé dans la country et à une culture " étrangère" mais assez proche. Cela rassure.

On peut s'étonner, en effet, que ce mouvement ne se tourne pas vers les musiques folkloriques locales. Elles existent mais ne tendent pas à se développer.

La country répond aussi à un besoin de nouveautés. Le public ne connaît pas et apprécie.

Pour terminer, la convivialité du monde country permet à des hommes et à des femmes de communiquer, de danser, de se rencontrer, de faire du spectacle, de vivre dans une bonne ambiance.

En terminant, cette référence à un monde country vient peut-être, inconsciemment, de l'enfance où les films de cow-boy et les figurines de ce style avaient un grand succès.

On a aussi des fêtes du moyen-âge où on se tourne vers le passé et l'enfance....

Anonyme a dit…

On doit pouvoir dire, aussi, que les français s'approprient la culture et le passé américains comme s'ils leur étaient propres puisqu'ils ont été et sont constamment si vigoureusement boosté depuis des décennies et des décennies par la formidable machine commerciale U.S.
Il en va de même pour la fascination devant les "stars" de la musique pop.