mardi 28 avril 2009

Festival du film d'Irlande et de Grande-Bretagne Cherbourg 2009



Excellent accueil à Cherbourg lors de ce festival du cinéma d'Irlande et de Grande-Bretagne oragnisé par l'association Travelling. Des policemen anglais, venus de Pool, avaient même fait le déplacement ! C'est la vingt-troisième année que ce festival a lieu. Il dure jusqu'au 5 mai. Cliquez ici.

1 commentaire:

isabelle a dit…

Le projet GRUMBACH propose ni plus ni moins de transformer ROUEN et LE HAVRE en BANLIEUES du GRAND PARIS : dans les 182 pages du projet, RIEN sur la Normandie en tant que telle et ses villes réparties de part et d'autre du val de Seine et sur le littoral ! Pas un mot sur la Normandie alors que l'équipe Grumbach se gargarise de pompeux concepts sur l'identité territoriale !

C'est le GRAND PARIS qui avale l'aval sans l'aval des Normands : c'est la captation d'une Normandie "utile" urbaine et industrielle de 40 km de large et de 200 km de long au seul profit de l'agglomération parisienne et ses 12 millions d'habitants et qui laisse de côté les "Ploukistan" normands... C'est le retour à de vieilles lunes centralisatrices et technocratiques qui confondent intérêt national et intérêt parisien (ex : le plan Delouvrier de 1965 pour la SDAU de la basse Seine qui consistait, après avoir coupé la Normandie en deux régions administratives, à prolonger l'urbanisation parisienne jusqu'au Havre... tout en plaçant en Normandie les industries SEVESO que l'on ne voulait plus dans le Nord ouest parisien...)

Qu'il faille restaurer la Seine dans son rôle de grand fleuve de communication pour préserver et mettre en valeur l'environnement on est bien d'accord.
Qu'il faille préserver et conforter la place du Havre dans son rôle de premier port français face à la concurrence d'Anvers et de Rotterdam on est d'accord !
Que Fernand Braudel ait dit que Paris souffre de sa position trop terrienne, ce grand historien avait raison : mais c'est oublier que le même Fernand Braudel disait aussi que ce n'est pas parce que des villes sont alignées sur un littoral ou le long d'un fleuve qu'elles forment un réseau ou une unité géo historique cohérente !
Monsieur GRUMBACH et ses acolytes CONFONDENT LA GEOGRAPHIE AVEC LES CARTES DE GEOGRAPHIE ! À défaut de connaître suffisamment la géohistoire normande et française...
La Normandie, les villes de son triangle métropolitain Caen, Rouen et Le Havre, ses territoires et ses habitants qui subissent déjà l'actuel statut de "vase d'expansion" ou de "banlieues des banlieues" a une relation évidente avec PARIS : Etre ou ne pas être plouc ou banlieusard ?

NOUS, NORMAND(E)S, NE VOULONS PAS ET NOUS NE VOULONS PLUS D'UNE RELATION EXCLUSIVE ET DE SOUMISSION à PARIS !

Le Havre ce n'est pas QUE le port océanique de Paris et la "porte océane" n'est pas visible des "Champs Elysées" c'est aussi et SURTOUT, l'avant-port européen : l'objectif d'une réunification normande à venir et de la création d'un réseau métropolitain normand (Grumbach est-il au courant ?!) c'est précisément de désenclaver la Normandie vis à vis de Paris et de faire le contournement Nord-Ouest/ Sud-Ouest de Paris.

L'enfer est souvent pavé de bonnes intentions : le projet GRUMBACH est en l'état un PROJET DANGEREUX car ignorant la géopolitique la plus élémentaire entre territoires dominants et dominés, il est tout simplement ... Naïf !

Prochainement, Le 14 juin 2009, le Collectif Bienvenue en Normandie, groupe citoyen et républicain mobilisé pour la défense de la Normandie et sa nécessaire réunification, sera à Paris devant le palais de Chaillot et la cité de l'architecture pour dénoncer la MENACE GRUMBACH qui plane sur les villes et territoires de la Normandie.

Le Collectif « Bienvenue en Normandie »