lundi 16 janvier 2017

Le platinisme municipal havrais



Pour commencer on dira qu'un disc-jockey est appelé un platiniste en Français. Le platinisme est l'art de combiner différentes sources sonores, particulièrement des disques en vinyle ou compacts, en vue de produire une création originale. En anglais on parlera de deejaying. 

La ville du Havre a récemment évoqué la future création de tables de mixage en libre-accès. C'est une innovation originale qui montre une incursion dans le monde de l'animation musicale et, en quelque sorte, de la fête.

 Dans le même genre, la création de soirées dansantes et festives dans des lieux de la ville du Havre, organisées dans le cadre du festival littéraire " le goût des autres", relève de la même tendance. Des DJ ( disc-jockey ) parisiens ou internationaux sont invités. Le lieu est révélé au dernier moment à la manière, plus marginale, des rave parties.

On a donc affaire à une nouveauté que j'appellerai le platinisme municipal. Ce n'est pas la première fois que la municipalité s'avance dans des territoires inexplorés jusque là dans le domaine public. Je citerai ainsi la revue "Le Havre 2017 "qui regroupe des textes savants sur l'histoire du Havre à la manière des vieilles associations culturelles locales. 

Cette nouvelle tendance demanderait une réflexion plus avancée sur les motivations des acteurs publics en ce qui concerne cette politique innovatrice. La place des acteurs privés ( le monde de la nuit...) et les nouvelles habitudes de fête ( déclin des discothèques) seraient à déterminer.

 A titre personnel, je verrais bien la création d'un platiniste municipal qui serait choisi chaque année pour animer la Ville et certains événements municipaux. Cela donnerait une touche musicale, moderne et innovatrice.  
 
J'avais déjà évoqué ma proposition de mise en place au Havre d'un adjoint au maire chargé de la vie nocturne. Paris s'est désormais emparé de ce concept... 


 









 

7 commentaires:

phyll a dit…

ouf j'ai eu peur que le platinisme ne soit une maladie due au football !!!... :o)
sinon l'idée est intéressante pour la jeune génération !!

DAN a dit…

Moi aussi quand j’ai lu ton titre j’ai cru que tu allais parler football…
Et comme le dit Phyll ça concerne surtout la jeune génération !

jean-michel Harel a dit…

@Phyll Le platinisme serait la maladie du Platini !
@Dan jeunes et moins jeunes car la génération qui organise ces soirées a déjà une quarantaine d'années.

phyll a dit…

platini, oui..... mais pas tzani !!!.... (ok, je sors !!!) :o) :o)

DAN a dit…

une quarantaine d'année, certes mais n'oublies pas que j'en ai une trentaine de plus, et ce sont ceux là qui changent tout!

Anonyme a dit…

Bien vu ton article, Jean-Mi !! Moi aussi, j'ai aimé ... Platini !

jean-michel Harel a dit…

@Salut ami du football ED... Il faudrait développer l'article en évoquant les motivations conscientes et inconscientes de ce platinisme. Désir de ne pas vieillir de la part de quarantenaires ? Regrets de ne pas avoir fait la fête en temps et heure ( c'est-à-dire pendant la jeunesse ) ? Envie d'intégrer au système un monde plutôt situé hors du système ?