vendredi 20 juin 2014

Caserne des pompiers du Havre Dumé : elle devient une forteresse !




C'est assez rapide et forcément nécessaire : protéger la caserne des pompiers Dumé de toute intrusion ou malveillance. Les panneaux de bois et les parpaings sont utilisés pour clore les issues. Lors de période de transition, un bâtiment ou un lieu se révèle fragile. Il attise notamment les envies de ceux qui cherchent des matériaux. Outre cette protection mécanique (les spécialistes me saisiront...), d'autres moyens sont nécessaires mais on n'entrera pas dans le détail car en matière de sécurité la discrétion reste une très bonne défense. 
 
Le vandalisme reste un des fléaux des lieux historiques havrais insuffisamment protégés. Dans cette catégorie on placera le fort de Sainte-Adresse (laissé à l'époque dans un parfait état par l'armée) ou le château de Montgeon (ravagé par un incendie). La caserne des pompiers de Dumé appartient à la ville du Havre. 9 000 mètres carrés sont à surveiller. A vue de nez j'estime le lieu à une valeur d'une petite dizaine de millions d'euros.
 
Les dernières "tendances" en feraient un lieu de résidences pour étudiants. Rien de certain. Et puis une utilisation mixte reste possible. Un pompier très sympathique (pléonasme) me racontait qu'on entendait dans les étages tout ce qui se passe dans la cour. On a en effet, à peu de choses près, la même configuration que l'ancienne Poste centrale du Havre ! Je rajouterai à ces deux lieux le foyer belge du quartier de Leure où la cour jouait un rôle fondamental. L'aspect convivial, confraternel et vivant de ce lieu mérite la sauvegarde.  
 
 
 
 
 
 














   
 

12 commentaires:

phyll a dit…

une reconversion de ce bâtiment serait souhaitable, bien sûr !!... espérons que les "rois" de la pelleteuse ne remportent pas le combat !!!...
bon week end en musique !

DAN a dit…

Tout à fait d'accord en ce qui concerne la sauvegarde de ce bâtiment, mais au train où vont les choses je crains qu'avec cette protection le bâtiment ne soit livré à la dégradation naturelle, c'est tout de suite qu'il faudrait prendre la décision soit de le réhabilité en logement d'étudiant car on va encore nous servir le même plat d'ici 3 ou 4 ans en nous disant : «voyez ce bâtiment tombe en ruine impossible de le restaurer» Comme les outrages du temps ont déjà commencé dans les parties supérieures le fait de tout obstruer ne va pas arranger les choses.

geo a dit…

Ils ne perdent pas de temps, et cette transformation en forteresse est plutôt bon signe. Cela prouve la volonté de préserver le bâtiment.

Ayant eu la chance de visiter la caserne le 18 Juin dernier avec Jean Michel, nous avons pu constater la vétusté des appartements inhabités depuis de longues années (l'état des papiers peint Seventies en témoignaient) Cependant le bâtiment est parfaitement sein, en briques et béton. En gros, les travaux sont important, mais ils se limitent à de l'aménagement intérieur car la base est parfaitement seine.

DAN a dit…

@ Geo,
Certes la base est saine, mais les toitures et appartements supérieurs sont quelque peu à l'abandon et parois ouvert à tous vents, mais je préfère regarder le verre à moitié plein que le verre à moitié vide, aussi si ces "barricades" permettent de préserver ce bâtiment et au final à le restaurer moi je suis preneur !

jean-michel Harel a dit…

@Phyll Les pelleteuses ne passeront pas !

@Comme Dan je pense qu'une reconversion rapide est nécessaire. Pour en avoir l'expérience je ne pense pas que la protection choisie soit la meilleure. Il faudrait une palissade en bois de cinq à six mètres de hauteur le long du bâtiment, un gardiennage permanent avec rondes régulières dans le bâtiment. Sinon...

@Geo tu aurais pu raconter une anecdote qui nous est arrivé à propos de cette visite ! Cela a été un grand plaisir de parcourir ces lieux.

gerard a dit…

A moitié hors sujet. Celui que l'on appelle le foyer Belge, lors de sa réhabilitation fût rebaptiser foyer Jean Walter l'architecte qui l'a construit, maintenant c'est devenu la résidence Paul Vatine. Mais comme tu l'as fait, la mémoire Havraise retiendra toujours "foyer Belge"

lrjeanpaul76@live.fr a dit…

Salut Jean Michel
Espérons une reconversion utile, cette construction en U en fait une cour des miracles, alors faisons confiance à nos décideurs dirigeants il y a des tonnes de possibilités non ! et pourquoi pas une caserne de pompiers.
bon Week-End

geo a dit…

@ Jean Michel:

Oui, tel Belphégor au Louvre, nous aurions pu rester enfermés un long moment dans les étages supérieurs. Nous aurions hanté les lieux !

jean-michel Harel a dit…

@Jean-Paul La cour est absolument à utiliser et à mettre en valeur. un palace aurait été sympathique avec l'arrivée de Rolls ! Une école d'art serait magnifique dans cet endroit. Quoi de mieux qu'une cour ouverte sur la rue pour exposer, faire de la musique ?

La création d'une communauté de passionnés de nouvelles technologies rassemblés dans un tel lieu serait aussi fantastique.

On aura peut-être une mixité entre résidences étudiantes et résidences pour personnes âgées. C'est assez dans l'air du temps. Pourquoi pas ? Des fiestas nocturnes dans la cour pendant que les personnes âgées tentent de s'endormir !


@Geo oui dire qu'on a failli rester enfermés !

jean-michel Harel a dit…

Gerard c'est vrai qu'on aime bien le nom Paul Vatine mais on a du mal à l'appeler à l'appeler autrement que Foyer belge !

geo a dit…

@ Jean Michel :

Un palace oui,

des rolls, oui...

MAIS des Rolls rouges !

jean-michel Harel a dit…

@GEo Là ce serait la grande classe !

La caserne des pompiers, comme le stade Deschaseaux, reste deux éléments actuels de la Ville sur lesquels il y a une sorte de flou.

La caserne mériterait un projet fort, emblématique, original. Il y a très peu de bâtiments de ce genre dans notre ville. Dire qu'on va en faire quelque chose de mixte c'est un peu dire qu'on ne sait pas encore ce qu'on va en faire exactement ! Pourtant on sait depuis des années que la caserne va partir. Un certain manque d'imagination pour l'instant...