jeudi 19 décembre 2013

Démolition du château d'eau rue Demidoff Le Havre





                                       
                                                  Images personnelles sauf la dernière.


Le château d'eau de la rue Demidoff a été mis à bas. Cela n'a pris que quelques jours et l'opération fut bien menée. Il était constitué de béton et avait un important ferraillage.
 
Je serais en peine de donner la date de création de cet équipement. Il peut être très ancien car le béton fut très utilisé dès le début du vingtième siècle pour ce genre de construction.
 
Il appartenait, en 2013, à la SNCF. Un ancien cheminot indiquera peut-être à quoi il servait. Assurait-il, comme dans certains endroits, l'alimentation en eau du système incendie ou servait-il, à l'alimentation des locomotives à vapeur de la gare du Havre? Si tel était le cas ce serait le témoignage d'une époque révolue et célèbre d'un type de transport qui viendrait de disparaître.
 
Dans mes souvenirs, il se trouvait juste à côté de l'ancienne usine à gaz, dans un décor digne de Blake et Mortimer, et m'a toujours fasciné par son aspect sombre, poussiéreux, inatteignable. D'ailleurs, il se situait dans un secteur inaccessible de quelque manière que ce soit pour le commun des mortels. En effet, il se situe sur une emprise ferroviaire et c'est un délit de pénétrer dans celle-ci sans autorisation... Aucune rue ne permettait de le voir de près.
 
Un château d'eau, au cœur de la forêt de Montgeon, a aussi cet aspect inquiétant dans un endroit peu fréquenté. Ce serait un bon décor pour un épisode de la série télévisuelle "deux flics sur les docks".
 
 
 
   
 
 
 
 
 






 

11 commentaires:

buddy2259 a dit…

Une opération que tu n'as pas manqué...merci pour le partage Jean-Michel.

Bonne soirée ...! )

phyll a dit…

... il vaut mieux assister à la démolition d'un château d'eau qu'à celle d'un château Lafite!!!.... :o)

jean-michel Harel a dit…

@Merci Buddy. Oui je l'ai vue un peu par hasard car je passais dans le secteur et j'ai suivi l'opération dès que j'avais un moment de libre.

@Oui et un château d'eau rempli de château Lafitte on aimerait bien pour nos fêtes Phyll !

DAN a dit…

Un château que j'avais pris la précaution de photographier, c'est le genre de "monument" que personne ne regrette, néanmoins ils témoignent d'une activité passée.
Savoir ce à quoi il servait, je pencherai pour l'hypothèse d'une réserve pour les locos à vapeur, car celles-ci étaient garées pas loin de ce château d'eau.
@+ Jean-Michel .

jean-michel Harel a dit…

Salut Dan. oui je pensais aussi à la même utilisation car c'est assez loin des bâtiments pour servir à un système contre l'incendie. Selon un indice qu'on m'a communiqué, ce château d'eau aurait pu être encore en fonctionnement dans la première décennie des années 1960. Cela correspond peut-être aux dernières machines à vapeur venues au Havre. Un cheminot serait le bienvenu pour en parler.

GL a dit…

J'ai vu aussi ce chantier en cours qui s'est déroulé très vite. Tu as bien fait de le mémoriser

jean-michel Harel a dit…

GL Oui un chantier mené rapidement.Je me demande combien de temps il a fallu pour construire ce château d'eau. Cela a été bien plus long à construire qu'à détruire !

jeanpaul76 a dit…

Salut
enfin une monarchie renversée oh! pardon tu parles d'un château d'eau , une fois de plus cela se passe à quelques mètres de chez moi tout s'écroule le rio et là le château, braves gens que cela ne vous empêche pas de trinquer aux fêtes de fin d'année sans eau bien sûr
Bonne journée

gérard a dit…

Je me sens un peu concerné par cet appel à un cheminot. Donc il s'agit bien d'un chateau d'eau qui servait à alimenter les machines à vapeur. Les dernières machines à avoir "bu" de son eau sont des machines qui tiraient des trains travaux. Monsieur Vimont, mon informateur, me précisant qu'il y a lieu de retenir 1968 comme date de fin d'utilisation du chateau d'eau pour les machines à vapeur.

jean-michel Harel a dit…

@Jean-paul Bonnes fêtes aussi !

@Gérard Merci beaucoup pour cette information qui confirme le rôle de ce château d'eau. C'est assez impressionnant de se trouver en présence d'un vestige (oublié) de l'époque de la vapeur.

Anonyme a dit…

Il serait intéressant de savoir ce que les havrais pensent de ce feuilleton. Une histoire policière, c’est une de plus, dans le flot des histoires de Police. Par contre, on a des visions inattendues de la ville et des perspectives bien choisies et des angles donnant souvent de la profondeur. C’est très professionnel.
Otto.