dimanche 17 avril 2011

Hommage au Duplex Hommage au Cap Discothèque boîte de nuit Le Havre démantèlement bateau bassin du commerce


Les barges qui vont servir au démantèlement du navire.






 Ecrit par votre serviteur en 1994.

LA BOITE DE NUIT
 Le bateau repose sur l’eau calme du bassin. Sur le quai, le nombre des voitures annonce la réussite, ou non, de la soirée. Je descends par la passerelle sur le navire de la fête. A la porte, un grand slave accueille les noceurs du samedi. A la proue, un groupe de jeunes filles en jeans s’époumonent, un micro à la main, pendant que les paroles de la chanson défilent sur l’écran. Dans les cales, la musique se déchaîne. Je la rejoins vite pour vivre enfin au rythme de la nuit. Sur la piste, les belles filles semblent ne pas remarquer les danseurs. Elles se trémoussent sous les lumières artificielles et brillent au milieu des fumées de cigarette. Au bar, les hommes, confortablement perchés sur leur siège, boivent un whisky. Une fois par semaine, ils se rappellent que la jeunesse se consume à toute vitesse. Ils profitent de l’instant et de leur - bientôt - trente ans. A quatre heures, ils s’en iront et leurs oreilles siffleront. Le Havre me plaît dans ses nuits de folie, remède à tous les soucis.

7 commentaires:

DAN a dit…

Et bien voila une page de l'histoire du Havre qui se tourne, quand je pense aux photos et gravures représentant ce bassin avec sa forêt de mats ...

JMH a dit…

Oui quel changement !

LGV a dit…

c'est vrai ce que dit Dan, une page se tourne. A propos, je ne suis pas totalement d'accord avec le texte sous "boite de nuit" : "le bateau reposait sur l'eau calme" ; ne serait ce pas plutôt : "le bateau reposait sur le fond, vaseux, qui se souvient des mobylettes, caddies, voitures et même un jeune de couleur par des skins dans les années 80 puis enfin Mathieu l'année dernière..."
Mais je m'égare et c'est beaucoup moins poétique !

JPS a dit…

bin, kizan profitent pour changer le nom du bassin..et parfois on lit des articles dans la presse: "pourquoi la ville perd ses habitants" ??

Anonyme a dit…

Discothèque qui plaisait, je n'en disconviens pas.
Mais l'architecture bricolée du bateau n'était pas, vue de l'extérieur, qq chose de très esthétique. C'était même un pied de nez à la construction navale !....
O.G.

J€FF a dit…

Le bateau commençait à faire bricolé.
Il y avait une volonté récurrente de le faire partir.
Le bateau ne faisait plus parti du courant porteur.
C'est une histoire qui restera dans nos souvenirs.

phfphilfa a dit…

Ayant habité 4 ans place du Chillou, je ne compte plus les réveils à 4h du matin, les cris & les rires alcoolisés dans la rue, les klaxons de sortie de boite, et les nombreuses bagarres.... (à mains nues, avec des couteaux, des chiens, un pistolet..)