dimanche 19 décembre 2010

Autolib - Une nouvelle façon d'utiliser l'automobile - Autopartage Normandie





La ville de Paris disposera dans les années qui viennent d'un système d'automobiles mis à la disposition de ses habitants. Le système est très bien expliqué ici. C'est dans cette ville qu''a lieu véritablement une expérience d'avant-garde. Pendant ce temps aucune ville de Normandie n'a encore un système d'autopartage de grande ampleur, de de mise à disposition collective de voitures... Il y a un véritable retard dans ce domaine.

Un système qui mettrait des véhicules à libre disposition est à inventer.

8 commentaires:

JPS a dit…

Et dire que Boris Vian est l'initiateur de cette idée...

JMH a dit…

Je ne savais pas !

DAN a dit…

Une formule intéressant qui pourrait être mise en fonction au Havre, surtout avec les travaux que l'on connait en ce moment !

JMH a dit…

Imaginons des véhicules électriques de dernière génération permettant de faire 250 kilomètres et à libre disposition des habitants 24 heures sur 24. Pouvoir partir à Etretat un week-end dès qu'il fait beau, sortir de la ville...

Anonyme a dit…

Cela existe depuis 5 ou 6 ans dans certaines villes de France. A l'initiative de sociétés privées, non subventionnées. D'ailleurs, il n'y a aucune raison de le subventionner. Sauf à vouloir accélérer l'agonie de la filière de la construction automobile en France (on fait déjà suffisamment sur fonds publics pour chasser les voitures).
On ferait mieux de garder l'argent public pour accélérer la R&D dans le domaine de la voiture électrique. Car pour l'instant, les performances ne sont pas incitatives du tout.

JMH a dit…

Votre remarque sur le fait qu'on cherche à chasser les voitures contribue à la casse de l'industrie automobile est juste. je l'ai déjà dit à propos des relations entre Renault et l'agglomération havraise.

Déjà Autolib n'est pas un projet contre la voiture. Au contraire, il l'intègre en ville. 800 emplois sont prévus uniquement pour l'entretien et la gestion. L'argent public donné à Bolloré servira aussi au service Recherche et Développement de Bolloré.

Les commentateurs avertis disent d'ailleurs que l'entreprise prend un risque financier avec cette innovation.

phyll a dit…

je reste un peu sceptique au regard de l'incivisme de certains utilisateurs !....... à voir.....

JMH a dit…

Oui il s'agit certainement du principal risque : dans quel état seront rendues les voitures. Epavelib ?