mercredi 1 juillet 2009

Stationnement payant Le Havre

Un article sur COPOH : cliquez ici.

13 commentaires:

DAN a dit…

Très difficile problème que le stationnement en général. Gratuit c'est le bazar partout, payants c'est la grogne de tous !
Que faut-il faire ?
Laisser sa voiture au garage et ne s'en servir que dans les grands déplacements, serait une solution. Avoir des petits commerce de proximité dont les produits seraient au même prix que ceux des grandes surfaces, en est une autre. Cela éviterait d'aller faire 10 km, voir plus, pour faire ses courses.
Des transports en commun gratuits et plus nombreux en est encore une autre.
Bref un problème très complexe ou chacun devrait avoir son mot à dire !

geo a dit…

Les transports en commun gratuit ne sont pas une solution. La gratuité des transports signifie dégradation du service. En revanche, il faut inciter les gens à utiliser des abonnements ou des tickets journée. J'ai déjà fais le calcul, pour descendre en ville ca me coute moins cher d'y aller en bus que de prendre la voiture (essence, stationnement...) . Et puis en bus, plus besoin de retourner au point de départ pour récupérer sa voiture.

Malheureusement, au Havre, je trouve que les transports en communs ne sont pas asser "communiquants"...mais ca devrait changer d'ici peut !

phyll a dit…

perso, je n'utilise pas beaucoup ma voiture(env. 2000km/an)mais j'ai la chance d'habiter en centre ville et d'avoir encore des commerces de proximité...et le temps de faire mes courses !!!
ce n'est pas le cas de tout le monde !! donc, malgré le stationnement payant, la bagnole n'est pas prète de déserter la ville !

Anonyme a dit…

LH constituerait une exception, ily a lgtemps qu'il faut payer pour se garer.
Même les municipalités de Gche s'y sont résolues. La mort dans l'âme !
L'essentiel pour elles : c'est de trouver des espaces bien situés dans la ville, assez vastes ensuite, et d'y de pratiquer des prix raisonnables. Ce qui est faisable, tant qu'on ne creuse pas en souterrain ou que l'on construise en hauteur.
Par conséquent, il vaut mieux éviter de déléguer au privé (qui se sucre !).
Et le vélib, au Havre, pour aller chercher son paquet de clopes ou la pizza ???

jps a dit…

Géo, évidemment ça coûte moins cher, t'as oublié le prix de la voiture!

geo a dit…

Le Vélib est irréalisable au Havre à cause de la topographie de la ville. De plus les vélos en libre service coutent une somme astronomique aux villes qui en possèdent, snas compter le cout du vandalisme extrêmement important.

Mieux vaut developper les pistes cyclables que les vélos en libre service. Sinon ca serait mettre la charrue avant les boeufs.


@Phyll:

Il n'est pas question que les voitures désertent le centre-ville, au contraire. Il faut juste réquilibrer les choses et sortir de la politique du "Tout Voiture" des années 70...

JPS a dit…

Connaissez-vous le prix de vente d'un vélo clear channel ou decaux? ils s'en foutent plein les fouilles...

phyll a dit…

à JPS: bin oui !! y en a qui ont le bon filon ...ou les bonnes connaissances bien placées !!!

Valouche a dit…

Il n'est pas nécessaire de recourrir à une redevance pour reglementer le stationnement: les disques existent aussi.
Le concept de gratuité est vraiment tombé en désuétude.

Jean-Michel a dit…

comme on le dit le stationnement de payant de surface et la réduction du nombre de places de stationnement en surface ont pour but de remplir les parkings souterrains. Il y a une logique économique. D'une manière ou d'une autre vous serez forcés de remplir les parkings souterrains. Enfin, personne ne se demande pourquoi certains parkings souterrains au Havre étaient quasi-vides.

Anonyme a dit…

Le concept de gratuité n'est pas tombé en désuétude. Par exemple, on a accès gratuitement à bcp de choses sur internet, dont la création artistique (ou considérée comme telle).
Le disque est à mon avis une très bonne solution pour réconcilier les points de vue. Et pour le côté financier, je crois que l'on pourrait sanctionner plus sévèrement les mauvais stationnements, voire les excès de vitesse en ville (à quand les radars municipaux ?!). Le problème, c'est que cela ne relève pas de la politique municipale. A ce titre, il m'est arrivé de trouver en France des parkings où l'amende (11 €) était moins coûteuse que le stationnement.
Pour le stationnement (souterrain, surface) comme pour l'usage des transports en commun, il n'y a pas que le coût à prendre en cosidération, cher Géo ! Il y a le temps. Pour aller le matin de A à B, puis le soir de B à A, avec une ligne qui par chance est directe, cela peut aller. Quand vous devez passer par 4 points le matin, pour déposer les enfants (qui n'ont pas l'âge de prendre seuls le bus), aller à 3 RdV dans la journée, puis rebelotte le soir, comment faites-vous ?
Certes, le tout-voiture n'est pas bon. Mais le tout-sauf-la-voiture n'est pas souhaitable non plus.
Jeff

Jean-Michel a dit…

Je pense, comme jeff, qu'on est en train d'assister à une politique sans-voitures aussi exagérée que celle du tout-voitures. Il y aura peut-être un article sur ce sujet. En gros, les collectivités, comme parfois les humains(!) sont notamment très sensibles aux effets de mode, aux tendances changeantes, à l'image sans trop se soucier de la réalité.

Laurent Durel a dit…

Je suis un privilégié... je n'ai pas de voiture... pas de permis ! je vais partout et nul part ! la photo reste ma seule ligne de conduite ! Bien à toi !
Laurent